» 
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese

definition - Équipe_cycliste_Fassa_Bortolo

definition of Wikipedia

   Advertizing ▼

Wikipedia

Équipe cycliste Fassa Bortolo

                   
Fassa Bortolo Cycling (road) pictogram.svg
Fassa Bortolo
Une partie de l'équipe Fassa Bortolo lors du Henninger Turm en Allemagne
Informations
Pays Drapeau d'Italie Italie
Création 2000
Disparition 2005
Ancien(s) nom(s)
2000-2005 Fassa-Bortolo

L'Équipe cycliste Fassa Bortolo était une formation italienne de cyclisme professionnel sur route ayant participé au ProTour 2005. Elle fut notamment l'équipe des Italiens Alessandro Petacchi (vainqueur de Milan-San Remo 2005) et Ivan Basso (meilleur jeune du Tour de France 2003).

Sommaire

  Histoire de l'équipe

L'équipe est fondée en 2000 par Giancarlo Ferretti, qui a dirigé également dans le passé les équipes Ariostea et MG-Technogym. Elle disparaît en 2005. Elle a été concernée par plusieurs affaires de dopage[1].

  2000 : Première saison

Pour sa première saison, les dirigeants recrutent un mélange de coureurs expérimentés et de néo-professionnels. Quatre membres de l’équipe Ballan–Alessio signent comme les Italiens Fabio Baldato, Andrea Ferrigato, Nicola Loda et Matteo Tosatto. Le jeune sprinteur Alessandro Petacchi signe depuis l’équipe Navigare-Gaerne avec son co-équipier Gabriele Balducci. Elle recrute aussi un autre sprinteur en la personne du Russe Dimitri Konyshev (Mercatone Uno-Bianchi), déjà vainqueur d’étapes sur les trois grands tours. Du coté des néo-pro, le champion du monde espoirs en titre, l’Italien Leonardo Giordani, devient membre également de l’équipe ainsi que le Slovène Tadej Valjavec et l’Ukrainien Volodymyr Gustov, vainqueurs respectivement du Tour d'Italie Espoirs et du Tour de Lombardie Amateurs la saison précédente. Les Italiens Roberto Petito, Wladimir Belli, Dario Frigo et Andrea Peron et le Lituanien Raimondas Rumšas signent également.

La première victoire de l’équipe est signée en mars par Fabio Baldato avec la troisième étape de Paris-Nice qu'il gagne en réglant un groupe de dix-neuf personnes[2]. Matteo Tosatto remporte également une étape de la Course au soleil, avec la cinquième étape[3]. Dario Frigo termine huitième au classement final[4]. L’équipe participe ensuite à la première classique de la saison avec Milan-San Remo que Fabio Baldato termine deuxième au sprint derrière l’Allemand Erik Zabel[5]. Deux jours plus tard, Frigo gagne le Tour de Campanie. Le mois d'avril voit Frigo remporter une nouvelle victoire avec la quatrième étape du Tour du Trentin et Wladimir Belli terminer quatrième de la Doyenne, Liège-Bastogne-Liège[6]. En mai, Nicola Loda remporte la deuxième étape du Grand Prix du Midi libre et l'équipe participe ensuite à son premier Grand Tour, le Tour d'Italie. Avec un groupe composé de huit italiens et un russe, l'équipe est tourné vers les sprints avec Fabio Baldato, Alessandro Petacchi ou encore Dimitri Konyshev.

  Dmitri Konyshev (ici en 2009) remporte la première victoire de l'équipe sur un Grand Tour

Le russe remporte la sixième étape alors que Matteo Tosatto porte le maillot rose de leader trois jours en début d'épreuve. Au classement général final, la Fassa Bortolo place deux coureurs dans les quinze premiers avec Wladimir Belli septième et Dario Frigo treizième et Konyshev remporte le classement par points. Au début du mois de juin, Alessandro Petacchi remporte ses premières victoires de la saison avec trois étapes du Tour du Luxembourg et deux étapes de la Route du Sud. Pendant ce temps là, Wladimir Belli[7] et Marco Fincato[8] remporte deux étapes du Tour de Suisse alors que Dario Frigo et Belli termine respectivement deuxième et troisième à l'arrivée à Baden[9]. Ne faisant pas partie des équipes participants au Tour de France, elle participe notamment au Dekra Open Stuttgart en AllemagneNicola Loda remporte une étape et le classement général. Après un mois d'août qui voit Fabio Baldato et Gabriele Balducci terminer troisième et sixième de la HEW Cyclassics[10] et Alessandro Petacchi remporter une étape du Regio-Tour, l'équipe participe au Tour d'Espagne où le sprinteur italien remporte deux étapes et le Lituanien Raimondas Rumšas termine cinquième du classement général[11], la meilleure place de la Fassa Bortolo sur ce Grand Tour. Petacchi gagne ensuite deux étapes et le classement général du Tour de la province de Lucques avant que Rumšas remporte la première grande victoire de l'équipe sur une épreuve de Coupe du Monde avec le Tour de Lombardie en battant Francesco Casagrande au sprintl[12].

En fin de saison, l'équipe termine troisième du classement par équipes de la Coupe du monde (Fabio Baldato huitième au classement individuel) et troisième également du classement UCI (Wladimir Belli termine treizième).

  2001-2002 : Le sommet du cyclisme mondial

  2001 : La Fassa numéro 1 mondiale

Durant l'intersaison 2000-2001, l'équipe recrute plusieurs membres, encore une fois un mélange de coureurs expérimentés et en devenir. La plus grosse recrue est le numéro 1 mondial 2000, l'Italien Francesco Casagrande qui rejoint les rangs de la Fassa Bortolo depuis l'équipe Vini Caldirola avec son frère Filippo. Le jeune Ivan Basso (Amica Chips-Tacconi Sport) signe également avec son co-équipier Oscar Pozzi. Elle recrute aussi deux champions nationaux en titre, le Luxembourgeois Kim Kirchen (De Nardi-Pasta Montegrappa) et le Russe Sergueï Ivanov (Farm-Frites). Elle voit par contre le départ de deux italiens, Gabriele Balducci et Andrea Ferrigato.

La première victoire de la saison intervient avec la victoire du nouveau-venu Ivan Basso sur la première étape du Tour Méditerranéen[13]. Sergueï Ivanov remporte ensuite la quatrième étape du Giro della Liguria avant que l'équipe ne remporte pour la seconde année consécutive le Tour de Campanie par l'intermédiaire de Dimitri Konyshev. Lors de Paris-Nice, la première grande course par étape de la saison, l'équipe réalise un grand coup avec la victoire sur la sixième étape[14] et au général pour Dario Frigo et la seconde pour Raimondas Rumšas[15]. Après une victoire de Roberto Petito sur Tirreno-Adriatico (septième étape) et la première victoire de la saison du sprinteur Alessandro Petacchi sur la Semaine internationale Coppi et Bartali, l'équipe remporte une nouvelle course par étape avec Rumšas sur le Tour du Pays basque[16] (il gagne également la sixième étape[17]). Petacchi remporte ensuite deux nouvelles victoires d'étapes sur la Semaine cycliste lombarde et Francesco Casagrande termine quatrième de Liège-Bastogne-Liège et gagne une étape et le classement général du Tour du Trentin[18]. Frigo termine premier ensuite du Tour de Romandie alors que Wladimir Belli termine troisième[19], préparant au mieux le premier Grand Tour de la saison dont il est l'un des principaux favoris[20]. Le Tour d'Italie commence mal pour l'équipe avec l'abandon de Francesco Casagrande après la première étape[21] mais Frigo endosse le maillot de leader lors de la quatrième étape[22]. Il le perd lors de la treizième étape remporté par le Mexicain Julio Alberto Perez Cuapio au profit de Gilberto Simoni[23] alors que Matteo Tosatto avait remporté l'étape de la veille au sprint[24]. À l'issue de la quatorzième étape, Wladimir Belli est exclu de la course pour avoir donner un coup de poing à un spectateur lors de la dernière ascension[25]. Frigo remporte ensuite la quinzième étape contre-la-montre mais lors de la journée de repos une descente de police[26] provoque l'expulsion de la course de celui-ci pour possession de produits dopants. Il est licencié immédiatement par l'équipe[27].

  Sergueï Ivanov, vainqueur de la première étape de l'équipe sur le Tour de France

Mi-juin, l'équipe remporte plusieurs victoires d'étapes avec Ivan Basso sur le Tour d'Autriche, Kim Kirchen et Fabio Baldato sur le Tour du Luxembourg. Lors du Tour de Suisse, Dimitri Konyshev gagne la cinquième étape avec la prise de pouvoir de Wladimir Belli[28]. Le lendemain, c'est au tour de Sergueï Ivanov de gagner son étape[29]. Deux jours plus tard, Belli est dépossédé de son maillot de leader par Lance Armstrong lors de la huitième étape contre-la-montre et termine troisième du classement général final[30]. Lors des championnats nationaux, Andrea Peron devient champion d'Italie contre-la-montre et Raimondas Rumšas champion de Lituanie sur route.

La Fassa Bortolo participe ensuite à son premier Tour de France. Elle compte sur Francesco Casagrande qui a abandonné le Tour d'Italie deux mois plus tôt et Wladimir Belli pour le classement général et Alessandro Petacchi pour les sprints. Le jeune Ivan Basso participe à son premier Tour de France. Encore une fois, la compétition commence mal avec l'abandon de Casagrande lors de la quatrième étape[31]. Lors de la septième étape remporté par le Français Laurent Jalabert, Basso chute alors qu'il est échappé avec lui et doit abandonner à son tour. Sergueï Ivanov redonne le sourire à l'équipe avec sa victoire sur la neuvième étape en solitaire[32]. Au classement général final, Wladimir Belli est le meilleur coureur de l'équipe avec une vingt-quatrième place. Le mois d'août voit Casagrande et Belli terminer respectivement deuxième et quatrième de la Classique de Saint-Sébastien[33], Fabio Baldato finir huitième de la HEW Cyclassics[34] et à nouveau Casagrande gagner la Coppa Agostoni et prendre la quatrième place du Championnat de Zurich[35]. En septembre, l'équipe gagne ses trois dernières victoires de la saison avec le Trofeo Melinda (Francesco Casagrande), la quatrième étape du Tour de Pologne (Alessandro Petacchi) et la troisième étape du Ster Elektrotoer (Luca Mazzanti).

L'équipe termine première du classement UCI et place l'Italien Francesco Casagrande dixième du classement individuel[36]. Au classement de la Coupe du monde, l'équipe est quatrième du classement final et Casagrande également meilleur coureur de la Fassa Bortolo (sixième)[37].

  2002 : Victoires sur les classiques

Après l'arrivée de l'Italien Michele Bartoli (Mapei-QuickStep) en fin de saison dernière, l'équipe recrute plusieurs nouveaux coureurs pour la saison 2002. L'Ukrainien Serhiy Honchar (champion du monde contre-la-montre 2000), le slovène Gorazd Štangelj et les Italiens Denis Zanette et Marco Zanotti signent depuis l'équipe Liquigas-Pata qui s’arrêtait en fin de saison 2001. Le Suisse Sven Montgomery (La Française des Jeux), Rinaldo Nocentini (Mapei-QuickStep) et Marco Velo (Mercatone Uno-Stream TV) signent un contrat également. Au contraire, plusieurs coureurs quittent l'équipe, notamment l'ancien champion du monde espoirs Leonardo Giordani qui s'en va sans avoir réaliser des grandes performances pour l'équipe, ainsi que le Lituanien Raimondas Rumšas.

  Michele Bartoli (ici en 2009), vainqueur de l'Amstel Gold Race et du Tour de Lombardie

La première victoire de la saison est une victoire collective avec le contre-la-montre par équipes inaugural du Tour Méditerranéen, placant Michele Bartoli leader du classement général[38]. Il remporte ensuite la quatrième étape en haut du Mont-Faron[39] puis Alessandro Petacchi gagne la cinquième[40]. Bartoli remporte le classement général. Après plusieurs victoires en Italie et en Espagne (notamment trois victoires d'étapes pour Petacchi sur le Tour de la Communauté valencienne), le sprinteur italien remporte deux étapes sur Paris-Nice[41], se présentant comme l'une des nouvelles stars du sprint mondial. Il gagne trois étapes de la Semaine internationale Coppi et Bartali avant que Francesco Casagrande termine premier du classement final. En avril Fabio Baldato remporte la troisième étape des Trois jours de La Panne[42] mais ne réalise pas de grandes performances sur les classiques pavées. La Semaine cycliste lombarde voit ensuite le Slovène Tadej Valjavec lever les bras pour la première fois de sa carrière. Viens ensuite la campagne des classiques ardennaises qui réussissent à l'équipe avec d'abord la troisième place d'Ivan Basso sur Liège-Bastogne-Liège derrière un doublé Mapei-Quick Step[43] et surtout le doublé sur l'Amstel Gold Race avec la victoire de Michele Bartoli devant Sergueï Ivanov[44]. Le même jour, Francesco Casagrande remporte pour la seconde année consécutive le Tour du Trentin[45].

L'équipe se présente ensuite au Tour d'Italie avec notamment Casagrande en leader pour le classement général[46] et Alessandro Petacchi pour les arrivées au sprint. Alors que Michele Bartoli se blesse et abandonne lors de la seconde étape[47], Casagrande réalise un bon début de Giro avec notamment une seconde place lors de la onzième étape[48]. Ce dernier est cependant exclu de la course lors de la quinzième étape pour avoir provoqué la chute du Colombien Jhon Freddy García[49]. À l'arrivée à Milan, le meilleur coureur de l'équipe est l'Ukrainien Serhiy Honchar (vingt-troisième). Après ce Tour d'Italie décevant, Casagrande remport la cinquième étape du Tour de Suisse[50] alors que Tadej Valjavec termine dixième de la course[51]. Les championnats nationaux voit la victoire de Honchar au championnat d'Ukraine contre-la-montre[52].

La Fassa Bortolo participe ensuite à son deuxième Tour de France avec Ivan Basso en leader et qui est l'un des favoris pour le classement du meilleur jeune[53]. Sans victoire d'étapes de l'équipe lors des premières journées, Basso prend le maillot blanc à l'Anglais David Millar à l'issue de la onzième étape remportée par Lance Armstrong[54]. Alors huitième du classement général, l'Italien va perdre quelques places mais va garder son maillot blanc de meilleur jeune jusqu'au terme de l'épreuve, terminant onzième à Paris[55]. Le mois d'août voit de nouvelles victoires pour l'équipe avec Alessandro Petacchi (troisième étape du Regio-Tour et troisième étape du Tour des Pays-Bas) et Sergueï Ivanov (cinquième étape du Tour des Pays-Bas). Lors du dernier Grand Tour de la saison, le Tour d'Espagne, le sprinteur Petacchi remporte la douzième étape au sprint devant l'Allemand Erik Zabel[56] et Francesco Casagrande termine septième de l'épreuve à Madrid[57]. Michele Bartoli finit la saison de l'équipe avec quatre victoires aux mois de septembre et octobre, avec notamment la classique de Coupe du Monde, le Tour de Lombardie au sprint devant Davide Rebellin et Oscar Camenzind[58].

À la fin de la saison, l'équipe se classe deuxième du classement UCI (avec Michele Bartoli dixième[59]) et également seconde de la Coupe du monde avec de nouveau Bartoli le mieux classé, cette fois-ci troisième[58]

  2003-2005 : Un "train" de haut-niveau

  2003 : victoires d'étapes sur les Grands Tours

Entre les saisons 2002 et 2003, beaucoup de changements sont opérés dans l'effectif de l'équipe. En effet neuf départs et onze arrivées sont recensés. Parmi les départs, les Italiens Fabio Baldato, Wladimir Belli, les frères Francesco et Filippo Casagrande, Rinaldo Nocentini, Oscar Pozzi, Paolo Tiralongo, l'Ukrainien Serhiy Honchar et le Russe Dimitri Konyshev quittent la Fassa Bortolo. Au contraire, l'équipe voit signer les jeunes Fabian Cancellara et Filippo Pozzato avec leur co-équipier Dario Cioni (Mapei-Quick-Step), le vainqueur espagnol du Tour d'Espagne 2002 Aitor González et Juan José De Los Angeles (Kelme-Costa Blanca), le champion du monde espoirs en titre Francesco Chicchi, Guido Trenti pour aider Petachi dans les sprints, Marzio Bruseghin, Gustav Larsson et le néo-pro Julián Sánchez Pimienta. Dario Frigo, déjà membre de l'équipe entre 2000 et 2001 mais licencié avec le Blitz du Giro, re-signe après une saison chez Tacconi Sport-Sidermec.

La saison commence mal pour l'équipe avec la mort de Denis Zanette le 10 janvier 2003. Il est victime d'un malaise et perd connaissance chez le dentiste, et décède en arrivant à l'hôpital[60].

Coté sportif, la première victoire de l'année est obtenu sur un contre-la-montre par équipes sur le Tour Méditerranéen, que les coureurs dédient à leur co-équipier décédé plus tôt[61]. Filippo Pozzato remporte ensuite le Trofeo Laigueglia et Alessandro Petacchi le Trofeo Luis Puig.

  2004

  2005 : ProTour et dernière saison

Pour cette saison, l'équipe laisse partir les Italiens Dario Cioni (il rejoint la nouvelle équipe Liquigas-Bianchi), Filippo Pozzato et Guido Trenti (Quick Step-Innergetic) et Luca De Angeli (Colombia-Selle Italia) , l'Américain Thomas Danielson (Discovery Channel) les Espagnols Aitor González (Euskaltel-Euskadi) et Juan José De Los Angeles Segui (fin de carrière) ainsi que le Belge Frank Vandenbroucke (Mr Bookmaker.com). Au contraire, plusieurs coureurs signent un contrat pour la dernière saison de l'équipe. On retrouve l'Estonien Andrus Aug (Domina Vacanze), le Slovène Andrej Hauptman (Lampre), le Biélorusse Kanstantsin Siutsou (Lokomotiv), et les Italiens Lorenzo Bernucci (Landbouwkrediet-Colnago), Paolo Bossoni, (Lampre), les néo-pros Vincenzo Nibali et Claudio Corioni, Massimo Giunti (Domina Vacanze) ainsi que Fabio Baldato (Alessio-Bianchi) qui revient dans l'équipe trois ans après.

La première victoire de la saison est glanée par le sprinteur maison, Alessandro Petacchi, sur le Grand Prix Costa degli Etruschi. Francesco Chicchi termine troisième de la course[62]. Le Luxembourgeois Kim Kirchen remporte ensuite le Trofeo Laigueglia[63]

  Coureurs connus

Ce tableau présente les résultats obtenus au sein de l'équipe par une sélection de coureurs qui se sont distingués soit par le rôle de leader ou de capitaine de route qui leur a été attribué pendant tout ou partie de leur passage dans l'équipe (comme Alessandro Petacchi, membre de l'équipe durant toute son existence), soit en remportant une course majeure pour l'équipe (comme Michele Bartoli, vainqueur du Tour de Lombardie en 2002 et 2003), soit encore par leur place dans l'histoire du cyclisme en général (comme Ivan Basso, double vainqueur du Tour d'Italie en 2006 et 2010).

Nom Naissance Nationalité Arrivée Départ Résultats pour l'équipe
Andrea Peron Drapeau d'Italie Italie 2000 2001 Drapeau : Italie Championnat d'Italie du contre la montre (2001)
Raimondas Rumšas Drapeau de Lituanie Lituanie 2000 2001 Drapeau : Lituanie Championnat de Lituanie sur route (2001)
Tour de Lombardie (2000)
Tour du Pays basque (2001)
Dimitri Konyshev Drapeau de Russie Russie 2000 2002 Drapeau : Russie Championnat de Russie sur route (2001)
1 étape du Tour d'Italie (2000)
Tadej Valjavec Drapeau de Slovénie Slovénie 2000 2003 Drapeau : Slovénie Championnat de Slovénie sur route (2003)
Dario Frigo Drapeau d'Italie Italie 2000
2003
2001
2005
Paris-Nice (2001)
Tour de Romandie (2001)
Alessandro Petacchi Drapeau d'Italie Italie 2000 2005 17 étapes du Tour d'Espagne
19 étapes du Tour d'Italie
4 étapes du Tour de France
Milan-San Remo (2005)
Matteo Tosatto Drapeau d'Italie Italie 2000 2005 1 étape du Tour d'Italie (2001)
Francesco Casagrande Drapeau d'Italie Italie 2001 2002
Kim Kirchen Drapeau du Luxembourg Luxembourg 2001 2005 Drapeau : Luxembourg Championnat du Luxembourg sur route (2004)
Tour de Pologne (2005)
Ivan Basso Drapeau d'Italie Italie 2001 2003
Michele Bartoli Drapeau d'Italie Italie 2002 2003 Amstel Gold Race (2002)
Tour de Lombardie (2002 et 2003)
Dario Cioni Drapeau d'Italie Italie 2003 2004 Drapeau : Italie Championnat d'Italie du contre la montre (2004)
Aitor Gonzalez Drapeau d'Espagne Espagne 2003 2004 1 étape du Tour d'Italie (2003)
1 étape du Tour de France (2004)
Filippo Pozzato Drapeau d'Italie Italie 2003 2004 Tirreno-Adriatico (2003)
1 étape du Tour de France (2004)
Marzio Bruseghin Drapeau d'Italie Italie 2003 2005
Fabian Cancellara Drapeau de Suisse Suisse 2003 2005 Drapeau : Suisse Championnat de Suisse contre-la-montre (2004 et 2005)
Prologue du Tour de France 2004
Juan Antonio Flecha Drapeau d'Espagne Espagne 2004 2005 Championnat de Zurich (2004)

  Palmarès et statistiques

  Principales victoires

  Classiques

  Courses par étapes

  Grands Tours

  Championnats nationaux

  Classements UCI

De 2000 à 2004, Fassa Bortolo est classée parmi les Groupes Sportifs I, la première catégorie des équipes cyclistes professionnelles. Les classements détaillés ci-dessous pour cette période sont ceux de la formation Fassa Bortolo en fin de saison[64].

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2000 3e Drapeau de l'Italie Wladimir Belli (13e)
2001 1re Drapeau de l'Italie Francesco Casagrande (10e)
2002 2e Drapeau de l'Italie Michele Bartoli (11e)
2003 1re Drapeau de l'Italie Alessandro Petacchi (3e)
2004 9e Drapeau de l'Italie Alessandro Petacchi (9e)

En 2005, l'équipe dispute le ProTour, qui donne lieu en fin de saison à un classement des 20 équipes le composant[65].

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 13 Drapeau de l'Italie Alessandro Petacchi (11e)

  Résultats et effectifs par saison

  L'équipe dans le peloton

  Dopage

  Notes et références

  1. Pour l'équipe Fassa Bortolo, la première place n'a pas de prix
  2. (it)Tappa n.3 - 58a edizione Paris-Nice sur museociclismo.it, consulté le 19 janvier 2012
  3. (it)Tappa n.5 - 58a edizione Paris-Nice sur museociclismo.it, consulté le 19 janvier 2012
  4. (it)58a edizione Paris-Nice (2000) sur museociclismo.it, consulté le 19 janvier 2012
  5. (en) Zippy Zabel Zaps Foes - Three times the charm in San Remo sur cyclingnews.com, 18 mars 2000
  6. (it)86a edizione Liège-Bastogne-Liège (2000) sur museociclismo.it, consulté le 19 janvier 2012
  7. (it)Tappa n.3 - 64a edizione Tour de Suisse sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  8. (it)Tappa n.7 - 64a edizione Tour de Suisse sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  9. (it)64a edizione Tour de Suisse (2000) sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  10. (it)5a edizione Hew-Cyclassics-Cup Hamburg (2000) sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  11. (it)55a edizione Vuelta a Espana (2000) sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  12. (it)94a edizione Giro di Lombardia (2000) sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  13. (it)Tappa n.1 - 28a edizione Tour Méditerranéen sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  14. (it)Tappa n.6 - 59a edizione Paris-Nice sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  15. (it)59a edizione Paris-Nice (2001) sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  16. (it)41a edizione Vuelta Ciclista al Pais Vasco (2001) sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  17. (it)Tappa n.5 - Semitappa n.2 - 41a edizione Vuelta Ciclista al Pais Vasco sur museociclismo.it, consulté le 20 janvier 2012
  18. Tour du Trentin : Francesco Casagrande en roue libre sur velo101.com, le 4 mai 2001
  19. Tour de Romandie : victoire finale de Dario Frigo sur velo101.com, le 13 mai 2001
  20. Giro 2001 : présentation sur velo101.com, le 19 mai 2001
  21. Francesco Casagrande abandonne le Giro sur velo101.com, le 21 mai 2001
  22. Tour d'Italie #4 : victoire de Danilo di Luca sur velo101.com, le 23 mai 2001
  23. Tour d'Italie #13 : Gilberto Simoni en rose sur velo101.com, le 1er juin 2001
  24. Tour d'Italie #12 : Matteo Tosatto au sprint sur velo101.com, le 31 mai 2001
  25. Wladimir Belli exclu du Giro sur velo101.com, le 3 juin 2001
  26. Descente de Police sur le Giro sur velo101.com, le 7 juin 2001
  27. Frigo quitte le Giro par la petite porte sur velo101.com, le 9 juin 2001
  28. Tour de Suisse #5 : Konyshev, Roi de l'étape reine sur velo101.com, le 23 juin 2001
  29. Tour de Suisse #6 : Ivanov signe un final de toute beauté ! sur velo101.com, le 24 juin 2001
  30. Tour de Suisse #8 : Armstrong annonce la couleur ! sur velo101.com, le 24 juin 2001
  31. Tour de France : Abandon de Casagrande sur velo101.com, le 11 juillet 2001
  32. TdF #9 : victoire de Sergei Ivanov (Fassa Bortolo) sur velo101.com, le 16 juillet 2001
  33. Classica San Sebastian : victoire de Laurent Jalabert sur velo101.com, le 11 août 2001
  34. Hew Cyclassics Cup : Erik Zabel au sprint sur velo101.com, le 19 août 2001
  35. Championnat de Zurich : victoire de Paolo Bettini sur velo101.com, le 26 août 2001
  36. Classement UCI : Zabel le plus régulier sur velo101.com, le 15 novembre 2001
  37. Coupe du Monde 2001 : bilan sur velo101.com, le 21 octobre 2001
  38. Tour Méditerranéen # 1 : pas numéro une pour rien ! sur velo101.com, le 13 février 2002
  39. Tour Méditerranéen # 4 : le retour du "guerrier" sur velo101.com, le 16 février 2002
  40. Tour Méditerranéen : Bartoli franchit un palier sur velo101.com, le 18 février 2002
  41. Paris-Nice # 1 : Petacchi, nouvelle star du sprint sur velo101.com, le 11 mars 2002
  42. Trois Jours de La Panne : Van Petegem en éclaireur sur velo101.com, le 11 mars 2002
  43. Liège-Bastogne-Liège : doublé Mapei sur velo101.com, le 24 avril 2002
  44. Amstel Gold Race : Fassa... Bartoli sur velo101.com, le 28 avril 2002
  45. Tour du Trentin : Casagrande se succède sur velo101.com, le 28 avril 2002
  46. Giro : présentation sur velo101.com, le 10 mai 2002
  47. Dernières brèves du cyclisme sur velo101.com, le 13 mai 2002
  48. Giro # 11 : Simoni 1er des favoris sur velo101.com, le 23 mai 2002
  49. Casagrande expulsé à son tour du Giro sur velo101.com, le 28 mai 2002
  50. Tour de Suisse # 5 : Casagrande s’adjuge l’étape-reine sur velo101.com, le 23 juin 2002
  51. Tour de Suisse : Zülle vainqueur, Fritsch 3ème sur velo101.com, le 27 juin 2002
  52. Championnats nationaux CLM : les résultats sur velo101.com, le 29 juin 2002
  53. Tour (J-4) : les quatre maillots sur velo101.com, le 2 juillet 2002
  54. Tour # 11 : le retour du "serial winner" sur velo101.com, le 18 juillet 2002
  55. Tour : McEwen encore Vert, Armstrong toujours Jaune sur velo101.com, le 28 juillet 2002
  56. Vuelta # 12 : Petacchi vainc Zabel sur velo101.com, le 19 septembre 2002
  57. Vuelta : retournée acrobatique de Gonzalez sur velo101.com, le 29 septembre 2002
  58. a et b Tour de Lombardie : la dernière à Bartoli sur velo101.com, le 19 octobre 2002
  59. Classement UCI # 21 : les jeux sont faits sur velo101.com, le 22 octobre 2002
  60. « Polémique après le décès d’un coureur italien », L'Humanité, 24 janvier 2003.
  61. Tour Méditerranéen : Fassa Bortolo, en hommage à Denis sur velo101.com, le 16 février 2003
  62. GP de la Côte Etrusque : Petacchi déjà dans le coup sur velo101.com, le 6 février 2005
  63. Trophée Laigueglia : Kirchen pour la Fassa sur velo101.com, le 15 février 2005
  64. Classements UCI 2007 et archives des années 1995 à 2006 (Site internet officiel de l'UCI).
  65. Classement par équipes du ProTour 2005. (Site internet officiel de l'UCI ProTour).
  66. Fiche de la saison 2000 de l'équipe Fassa Bortolo sur le site du cyclisme.net, consulté le 17 janvier 2012
  67. Fiche de la saison 2001 de l'équipe Fassa Bortolo sur le site du cyclisme.net, consulté le 16 janvier 2012
  68. a, b, c, d et e À partir du 1er septembre.
  69. À partir du 29 septembre.
  70. Jusqu'au 8 juin.
  71. Fiche de la saison 2002 de l'équipe Fassa Bortolo sur le site du cyclisme.net, consulté le 16 janvier 2012
  72. Fiche de la saison 2003 de l'équipe Fassa Bortolo sur le site du cyclisme.net, consulté le 15 janvier 2012
  73. Fiche de la saison 2004 de l'équipe Fassa Bortolo sur le site du cyclisme.net, consulté le 15 janvier 2012
  74. Fiche de la saison 2005 de l'équipe Fassa Bortolo sur le site du cyclisme.net, consulté le 15 janvier 2012
   
               

 

All translations of Équipe_cycliste_Fassa_Bortolo


sensagent's content

  • definitions
  • synonyms
  • antonyms
  • encyclopedia

  • définition
  • synonyme

Dictionary and translator for handheld

⇨ New : sensagent is now available on your handheld

   Advertising ▼

sensagent's office

Shortkey or widget. Free.

Windows Shortkey: sensagent. Free.

Vista Widget : sensagent. Free.

Webmaster Solution

Alexandria

A windows (pop-into) of information (full-content of Sensagent) triggered by double-clicking any word on your webpage. Give contextual explanation and translation from your sites !

Try here  or   get the code

SensagentBox

With a SensagentBox, visitors to your site can access reliable information on over 5 million pages provided by Sensagent.com. Choose the design that fits your site.

Business solution

Improve your site content

Add new content to your site from Sensagent by XML.

Crawl products or adds

Get XML access to reach the best products.

Index images and define metadata

Get XML access to fix the meaning of your metadata.


Please, email us to describe your idea.

WordGame

The English word games are:
○   Anagrams
○   Wildcard, crossword
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris is a curious tetris-clone game where all the bricks have the same square shape but different content. Each square carries a letter. To make squares disappear and save space for other squares you have to assemble English words (left, right, up, down) from the falling squares.

boggle

Boggle gives you 3 minutes to find as many words (3 letters or more) as you can in a grid of 16 letters. You can also try the grid of 16 letters. Letters must be adjacent and longer words score better. See if you can get into the grid Hall of Fame !

English dictionary
Main references

Most English definitions are provided by WordNet .
English thesaurus is mainly derived from The Integral Dictionary (TID).
English Encyclopedia is licensed by Wikipedia (GNU).

Copyrights

The wordgames anagrams, crossword, Lettris and Boggle are provided by Memodata.
The web service Alexandria is granted from Memodata for the Ebay search.
The SensagentBox are offered by sensAgent.

Translation

Change the target language to find translations.
Tips: browse the semantic fields (see From ideas to words) in two languages to learn more.

last searches on the dictionary :

2868 online visitors

computed in 0.156s

   Advertising ▼

I would like to report:
section :
a spelling or a grammatical mistake
an offensive content(racist, pornographic, injurious, etc.)
a copyright violation
an error
a missing statement
other
please precise:

Advertize

Partnership

Company informations

My account

login

registration

   Advertising ▼