» 
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese

definitions - Médecine

médecine (n.f.)

1.science qui a pour but la conservation et le rétablissement de la santé ; art de soigner.

2.profession du médecin. Art de la médecine.

médecine (n.)

1.substance utilisée pour traiter une maladie, une affection.

   Advertizing ▼

definition (more)

definition of Médecine (Littré)

definition of Wikipedia

synonyms - Médecine

   Advertizing ▼

see also - Médecine

phrases

-Autorisation exercer médecine • Balistique (médecine légale) • Bibliographie en médecine • Dentisterie en médecine du travail • Département médecine nucléaire hôpital • Faculté de médecine • Histoire de la médecine contemporaine • Histoire de la médecine de la Renaissance • Histoire de la médecine du 15ème siècle • Histoire de la médecine du 16ème siècle • Histoire de la médecine du 17ème siècle • Histoire de la médecine du 18ème siècle • Histoire de la médecine du 19ème siècle • Histoire de la médecine du 20ème siècle • Histoire de la médecine du 21ème siècle • Histoire de la médecine du Moyen-Age • Histoire de la médecine moderne • Histoire de la médecine médiévale • Histoire de la médecine prémoderne • Histoire de la médecine, période prémoderne • Histoire médecine • Hôpital médecine groupe (USA) • Institut national de médecine et de recherche biomédicale et scientifique (États-Unis) • Institut national de médecine et de recherche biomédicale et scientifique des États-Unis d'Amérique • Medicare assurance médecine ambulatoire (USA) • Médecine Kampo • Médecine Unani • Médecine africaine traditionnelle • Médecine alternative • Médecine ancienne • Médecine arabe • Médecine atomique • Médecine aéro-spatiale • Médecine aéronautique • Médecine aérospatiale • Médecine bucco-dentaire • Médecine buccodentaire • Médecine chinoise • Médecine clinique • Médecine communautaire • Médecine comportementale • Médecine contemporaine • Médecine d'urgence • Médecine dans art • Médecine dans l'Antiquité • Médecine dans littérature • Médecine de catastrophe • Médecine de groupe • Médecine de l'Antiquité • Médecine de l'Armée • Médecine de l'adolescent • Médecine de l'aviation • Médecine de l'environnement • Médecine de l'espace • Médecine de l'obésité • Médecine de l'âge classique • Médecine de la Renaissance • Médecine de la plongée • Médecine de la procréation • Médecine de la reproduction • Médecine de laboratoire • Médecine dentaire • Médecine des Lumières • Médecine des adolescents • Médecine des animaux • Médecine des armées • Médecine des poumons • Médecine des urgences • Médecine du 15ème siècle • Médecine du 16ème siècle • Médecine du 17ème siècle • Médecine du 18ème siècle • Médecine du 19ème siècle • Médecine du 20ème siècle • Médecine du 21ème siècle • Médecine du XVème siècle • Médecine du comportement • Médecine du pied • Médecine du sport • Médecine du travail • Médecine défensive • Médecine environnementale • Médecine factuelle • Médecine familiale • Médecine fondée sur des données admises • Médecine fondée sur des faits • Médecine fondée sur des faits prouvés • Médecine fondée sur la preuve • Médecine générale • Médecine holistique • Médecine hyperbare • Médecine interne • Médecine légale • Médecine militaire • Médecine moderne • Médecine médico-légale • Médecine médicolégale • Médecine narrative • Médecine navale • Médecine nucléaire • Médecine oncologique • Médecine orientale traditionnelle • Médecine ostéopathique • Médecine parallèle • Médecine physique • Médecine physique et de réadaptation • Médecine physique et de rééducation • Médecine physique et de rééducation-réadaptation fonctionnelle • Médecine prémoderne • Médecine préventive • Médecine psychosomatique • Médecine publique • Médecine pulmonaire (spécialité) • Médecine régénératrice • Médecine sociale • Médecine socialisée • Médecine sous-marine • Médecine traditionnelle • Médecine traditionnelle tibétaine • Médecine tropicale • Médecine védique • Médecine vétérinaire • Médecine éclectique • Odontologie en médecine du travail • Propédeutique médecine • Religion et médecine • Santé publique, médecine préventive et de l'environnement • Santé publique, médecine préventive et environnementale • Service médecine préventive • Service médecine travail • Services de médecine de la reproduction • Sociologie de la médecine • Soins infirmiers en médecine militaire et navale • U.F.R. de médecine • appareils de médecine physique, associés à des accidents • appareils de médecine physique, associés à des accidents | appareil pour diagnostic et monitorage • appareils de médecine physique, associés à des accidents | appareil pour traitement (non chirurgical) et rééducation • appareils de médecine physique, associés à des accidents | appareils divers, non classés ailleurs • appareils de médecine physique, associés à des accidents | instruments, matériaux et appareils chirurgicaux (y compris les sutures) • appareils de médecine physique, associés à des accidents | prothèse et autres implants, matériel et accessoires • docteur de médecine • docteur en médecine • doctorat en médecine • examen de médecine du travail • faculté de médecine • homme-médecine • instrument de médecine • livre de médecine • medecine-ball • médecine ayurvédique • médecine aéronautique • médecine aérospatiale • médecine classique • médecine conventionnée • médecine d'urgence • médecine de groupe • médecine de la procréation • médecine dentaire • médecine douce • médecine du sport • médecine du travail • médecine générale • médecine holistique • médecine interne • médecine légale • médecine non conventionnelle • médecine nucléaire • médecine parallèle • médecine privée • médecine préventive • médecine périnatale • médecine scolaire • médecine sociale • médecine spatiale • médecine tropicale • médecine vétérinaire • spécialiste de médecine interne • trismus (médecine) • Éthique de la médecine • Étudiant médecine • étudiant en médecine

-1935 en santé et médecine • 1941 en santé et médecine • 2005 en santé et médecine • 2006 en santé et médecine • 2007 en santé et médecine • 2008 en santé et médecine • 2009 en santé et médecine • Ablation (médecine) • Abrasion (médecine) • Académie nationale de médecine • Académie royale de médecine de Belgique • Agrypnie (médecine) • Aigu (médecine) • Anamnèse (médecine) • Anoxie (médecine) • Association nationale des étudiants en médecine de France • Bandage (médecine) • Biodisponibilité (médecine) • Bourse (médecine) • Cal (médecine) • Capacité de médecine • Cellule souche (médecine) • Centre de recherche médecine, science, santé et société • Chleuasme (médecine) • Choc (médecine) • Chronique (médecine) • Chronologie de la santé et médecine • Clinique de médecine du sport du CHUM et de l'Université de Montréal • Collège royal de médecine • Comité international de médecine militaire • Complication (médecine) • Congestion (médecine) • Contage (médecine) • Contention (médecine) • Diagnostic (médecine) • Diplôme d'État de docteur en médecine • Doctorat en médecine • Doppler (médecine) • Effet rebond (médecine) • Effet secondaire (médecine) • Encapsulation (médecine) • Entorse (médecine) • Exercice illégal de la médecine en droit pénal français • Faculté de Médecine d'Alger • Faculté de Médecine et de Pharmacie d'Oradea • Faculté de médecine Ibn El Jazzar de Sousse • Faculté de médecine de Sfax • Faculté de médecine de la Timone • Faculté de médecine dentaire de Casablanca • Faculté de médecine et de pharmacie d'Oujda • Facultés de médecine (France) • Faux mouvement (médecine) • Fédération internationale des associations d'étudiants en médecine • Greffe (médecine) • Histoire de la faculté libre de médecine de Lille • Histoire de la médecine • Histoire de la médecine du travail • Injection (médecine) • Institut de formation et de recherche en médecine de montagne • Institut de médecine aérospatiale du service de santé des armées • Institut de médecine environnementale • Institut de médecine navale du service de santé des armées • Inversion (médecine) • Involution (médecine) • Knock ou le Triomphe de la médecine • Knock ou le triomphe de la médecine (homonymie) • Ligature (médecine) • Liste d'abréviations en médecine • Liste de terme en médecine commençant par A • Liste de terme en médecine commençant par B • Liste de terme en médecine commençant par C • Liste de terme en médecine commençant par D • Liste de terme en médecine commençant par E • Liste de terme en médecine commençant par F • Liste de terme en médecine commençant par G • Liste de terme en médecine commençant par H • Liste de terme en médecine commençant par I • Liste de terme en médecine commençant par J • Liste de terme en médecine commençant par K • Liste de terme en médecine commençant par L • Liste de terme en médecine commençant par M • Liste de terme en médecine commençant par N • Liste de terme en médecine commençant par O • Liste de terme en médecine commençant par P • Liste de terme en médecine commençant par Q • Liste de terme en médecine commençant par R • Liste de terme en médecine commençant par S • Liste de terme en médecine commençant par T • Liste de terme en médecine commençant par U • Liste de terme en médecine commençant par V • Liste de terme en médecine commençant par W • Liste de terme en médecine commençant par X • Liste de terme en médecine commençant par Y • Liste de terme en médecine commençant par Z • Liste des symptômes en médecine humaine • Lésion (médecine) • Milium (médecine) • Musée Flaubert et d'histoire de la médecine • Musée d'Histoire de la médecine (Paris) • Musée d'histoire de la médecine • Musée d'histoire de la médecine de Zurich • Musée de l'université de médecine (Orfila et Dupuytren) • Médecine anthroposophique • Médecine antiâge • Médecine arabe • Médecine aéronautique • Médecine aérospatiale • Médecine ball • Médecine chinoise traditionnelle • Médecine comportementale • Médecine d'urgence • Médecine dans l'empire byzantin • Médecine dans l'Égypte antique • Médecine dans la Perse antique • Médecine dans la Préhistoire et la Protohistoire • Médecine dans la Rome antique • Médecine dans la civilisation islamique • Médecine dentaire • Médecine dosimétrique • Médecine du sport • Médecine du travail • Médecine en Grèce antique • Médecine en Mésopotamie • Médecine esthétique • Médecine fondée sur les faits • Médecine générale • Médecine humanitaire • Médecine hyperbare • Médecine interne • Médecine intégrative • Médecine légale • Médecine maritime • Médecine médiévale • Médecine non conventionnelle • Médecine nucléaire • Médecine orthomoléculaire • Médecine physique et de réadaptation • Médecine prédictive • Médecine préventive • Médecine quantique • Médecine sapeur pompier • Médecine sociale • Médecine spatiale • Médecine traditionnelle • Médecine vétérinaire • Médecine équine • Médecine/sciences • Méridien (médecine traditionnelle chinoise) • Métastase (médecine) • Nausée (médecine) • Nodule (médecine) • Orgelet (médecine) • Percussion (médecine) • Pian (médecine) • Polype (médecine) • Prix Nobel de physiologie ou médecine • Pronostic (médecine) • Roue médecine • Résolution (médecine) • Sac médecine • Saignée (médecine) • Société de médecine de Paris • Société nationale de médecine et des sciences médicales de Lyon • Société royale de Médecine • Spatule (médecine) • Syncope (médecine) • Syndrome de l'étudiant en médecine • Terminologies et classifications en médecine • Unité de formation et de recherche de médecine de l'université Paris Descartes • Université d'agriculture et de médecine vétérinaire d'Obihiro • Université de médecine d'Asahikawa • Université de médecine de Hamamatsu • Université de médecine de Lublin • Université de médecine de Shiga • Université de médecine et d'odontologie de Tōkyō • Université de médecine et d'odontologie du New Jersey • Université de médecine et pharmacie (Craiova) • Université de médecine et pharmacie Carol Davila • Université de médecine et pharmacie Grigore T. Popa • Université de médecine et pharmacie Iuliu Haţieganu • Université de médecine et pharmacie Victor Babeş • Université de médecine et pharmacie de Târgu Mureş • Université de sciences agronomiques et de médecine vétérinaire de Bucarest • Université des sciences agricoles et de la médecine vétérinaire (Cluj-Napoca) • Université des sciences agricoles et de la médecine vétérinaire Ion Ionescu de la Brad • Ventouse (médecine) • Écharpe (médecine) • École de médecine de Salerne • École de médecine de l'AOF • École inter-États des sciences et médecine vétérinaires de Dakar • Épistémologie de la médecine • Études de médecine • Études de médecine au Maroc • Études de médecine en France • Études de médecine en Suisse

analogical dictionary




médecine (n. f.)




Le Littré (1880)

MÉDECINE (s. f.)[mé-de-si-n']

1. Art qui a pour but la conservation de la santé et la guérison des maladies, et qui repose sur la science des maladies ou pathologie. Faire, pratiquer la médecine. La faculté de médecine. Étudiant en médecine. Docteur en médecine.

Comment ! Monsieur, vous êtes aussi impie en médecine (MOL. Fest. de Pier. III, 1)

Aussi ne fut-ce qu'à force d'habileté que M. Littre réussit dans cette profession ; encore ne réussit-il que parmi ceux qui se contentaient de l'art de la médecine dénué de celui du médecin (FONTENELLE Littre.)

Enfin il lui vint une fièvre maligne qu'il négligea dans les commencements, soit par l'habitude de souffrir, soit par la défiance qu'il avait de la médecine, à laquelle il préférait les ressources de la nature (FONTENELLE Chazelles.)

Un grand professeur en médecine et un grand médecin peuvent être deux hommes différents (FONTENELLE Boerhaave.)

Il n'appartient qu'à celui qui a pratiqué la médecine pendant longtemps d'écrire de la métaphysique (DIDER. Opin. des anc. philos. (Locke).)

J'aurai recours à la médecine le plus tard que faire se pourra ; je la regarde comme la soeur presque jumelle de la métaphysique, par son incertitude (D'ALEMB. Lett. au roi de Pr. 17 sept. 1764)

Médecine clinique, celle qui se pratique au lit du malade.

2. Système médical. La médecine galénique. La médecine des Arabes.

3. Médecine agissante, celle qui fait usage tout de suite des moyens qui tendent à guérir ; par opposition à médecine expectante, celle des médecins qui ont pour principe d'attendre les opérations successives de la nature avant de se décider.

4. Médecine mentale, celle qui s'occupe des maladies de l'esprit.

5. Médecine légale, l'ensemble des connaissances médicales appliquées aux questions de droit, quand il faut constater l'état de santé physique ou morale d'un individu, et reconnaître les traces médicales que tel ou tel crime a pu laisser.

Il y a aussi la médecine légale vétérinaire.

6. Médecine opératoire, l'étude, faite séparément, de tous les moyens de guérison autres que les médicaments internes et externes, c'est-à-dire par l'oeuvre de la main et par l'emploi des appareils.

7. Médecine vétérinaire, celle qui a pour objet la santé des animaux domestiques.

8. Médecine des gens du monde, médecine domestique, la pratique de la médecine par ceux qui, sans savoir rien en médecine, administrent des médicaments dans la maison ou aux pauvres à l'aide de livres et de formulaires.

La cherté de leurs drogues [des apothicaires] les a fait haïr dans les familles, où les médecins ont introduit une domestique et familière médecine, dont le peuple est fort soulagé (GUI PATIN Lett. t. II, p. 196)

9. Par extension, un remède en général.

Je vous prie, ma bonne, quoi qu'on dise, de faire de l'huile de scorpion, afin que nous trouvions en même temps les maux et les médecines (SÉV. 8 juill. 1672)

La saignée et la boisson font sa médecine universelle [celle du docteur Sangrado] (LESAGE Gil Blas, II, 5)

Médecine universelle, médicament auquel on attribue la vertu de guérir toute sorte de maladies. Ceux qui cherchaient la pierre philosophale cherchaient aussi la médecine universelle.

Il faut que cet homme-là ait la médecine universelle (MOL. Méd. malgré lui, I, 2)

Fig. Ce qui remédie à quelque mal.

Vos yeux peuvent eux seuls empêcher sa ruine, Et du mal qu'ils ont fait être la médecine (MOL. Éc. des f. II, 6)

10. Particulièrement, remède sous forme liquide ou solide qu'on prend pour se purger.

L'aversion qu'on a des médecines (DESC. Pass. 107)

Je m'en vais prendre demain une légère médecine (SÉV. 282)

Je pris une sotte bête de médecine (SÉV. 457)

Je vous vois user de votre autorité pour faire prendre médecine à votre fils.... vous êtes heureuse que votre enfant ne vous ait jamais vue avaler une médecine : votre exemple détruirait vos raisonnements (SÉV. 3 juill. 1675)

Et nous, pauvres Persans [Français], parce que nous sommes votre peuple, nous ne pouvons [à cause d'un cordon militaire autour de Genève] ni avoir à manger, ni recevoir nos lettres de Babylone [Paris], ni envoyer nos esclaves chercher une médecine chez les apothicaires de Scythopolis [Genève] (VOLT. Lett. duc de Choiseul, 9 janv. 1767)

Médecines blanches, potions purgatives dont l'émulsion d'amandes est l'excipient, et qui contiennent une résine purgative triturée avec la gomme arabique. Médecines noires, celles où entrent la casse et le séné qui leur donnent une couleur noire.

Médecine douce, médecine préparée de sorte qu'elle opère doucement.

Médecine en lavage, médecine étendue dans beaucoup d'eau.

Médecine de cheval, médecine que les vétérinaires donnent aux chevaux, et qui est plus forte que pour les hommes.

Ayant le district des pansements et des drogues [dans un haras], je vendais souvent aux hommes de bonnes médecines de cheval.... - Le comte : Qui tuaient les sujets du roi (BEAUMARCH. Barb. de Sév. I, 2)

Familièrement. Médecine de cheval, médecine comme pour un cheval, médecine trop forte.

Prendre médecine, se purger.

Le roi prit médecine ; l'après-dînée, il tint le conseil d'État qu'il aurait tenu le matin s'il ne se fût pas purgé ; M. le Dauphin et Monseigneur son frère, après avoir visité le roi à sa médecine, allèrent courre le sanglier (DANGEAU Journal, t. XIII, p. 471)

Cela sent la médecine, se dit des choses qui ont un goût de drogues.

Fig. Avaler la médecine, prendre son parti, se résigner à une chose malgré la peine qu'elle cause.

Un séjour trop court [en Bretagne] me serait inutile ; ce serait toujours à recommencer ; il faut avaler toute la médecine (SÉV. 27 déc. 1684)

On dit dans le même sens : médecine amère.

C'est une mauvaise délicatesse qui oblige ceux qui sont dans la nécessité de reprendre les autres, de choisir tant de détours et de tempéraments.... avec tout cela, cette médecine ne laisse pas d'être amère à l'amour-propre (PASC. Pensées, t. I, p. 253, éd. LAHURE.)

PROVERBES

L'argent comptant porte médecine, c'est-à-dire l'argent comptant est un excellent remède, un excellent secours.

Il ne faut pas prendre la médecine en plusieurs verres, c'est-à-dire il faut faire sur le champ et d'un seul coup une chose désagréable dont on ne peut se dispenser.

HISTORIQUE

XIIIe s.Il est cil qui sane toutes tes enfermetez par la medecine del suen saint pardon (Psautier, f. 122)Cil qui se sentent pesant pour le travail qu'il ont fait, li repos est leur medecine (ALEBRANT f° 8)Avec lui furent ses amis Qui li ont mecine donée, Par qoi sa force a recovrée (Ren. 7021)Car moult ont forces et mecines Fruit, fust, feuille, escorce et racines (la Rose, 13507)Lors le convient seingner ou prendre medecine (J. DE MEUNG Test. 171)

XVe s.Ils avoient, en leur ost et en leurs logis departis çà et là, grand faute de medecines et de medecins pour eux visiter (FROISS. II, III, 84)Un frere mineur maistre en medecine (FROISS. II, II, 112)

XVIe s.Quelques fois la fortune faict la medecine (MONT. I, 254)Contre la mort n'y a point de medecine (COTGRAVE)Contre peché est vertu medecine (COTGRAVE)Tard medecine est apprestée à maladie enracinée (COTGRAVE)Medecine fait honneur à urine [les médecins consultent les urines] (LEROUX DE LINCY Prov. t. I, p. 268)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. medecina, medicina, et aussi metzina, mezina ; espagn. et ital. medicina ; du lat. medicina, de medicinus (voy. MÉDECIN). À côté de medecine, il y avait aussi mecine ; medcine formé par suppression de l'i bref (voy. medciné, à l'historique de médeciner), d'où mecine.

MÉDECINÉ, ÉE (part. passé de médeciner)[mé-de-si-né, née]

Médeciné à tort et à travers.

Wikipedia

Médecine

                   
  Pédiatre examinant un bébé

La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à restaurer la santé par le traitement (thérapie) et la prévention (prophylaxie) des pathologies.

La médecine contemporaine utilise les soins de santé, la recherche et les technologies biomédicales pour diagnostiquer et traiter les blessures et les maladies, habituellement à travers la prescription de médicaments, la chirurgie ou d'autres formes de thérapies. Depuis plusieurs décennies, le soulagement de la souffrance s'est également imposé comme un objectif médical à travers des solutions chimiques mais également par la relation médecin-patient.

Sommaire

  Histoire de la médecine

Article détaillé : Histoire de la médecine.

  Processus médical

Les étapes de l'acte médical sont formées de :

  • L'étiologie est l'étude des causes de la maladie ;
  • La pathogénie ou pathogenèse en est l'étude du mécanisme causal ;
  • la physiopathologie est l'étude des modifications des grandes fonctions au cours des maladies ;
  • La sémiologie en est l'étude de l'ensemble des signes apparents. Elle est apparentée à ce qu'on nomme la clinique, opposée à la para-clinique qui sont les résultats des examens complémentaires. Face à la complexité croissante des techniques d'imagerie, il s'est développé une sémiologie des examens complémentaires ;
  • Le diagnostic est l'identification de la maladie ;
  • Le diagnostic différentiel est la description des maladies comportant des signes proches et qui peuvent être confondues ;
  • La thérapeutique est le traitement de la maladie ;
  • Le pronostic est l'anticipation de l'évolution de celle-ci ;
  • La psychologie est la partie de la philosophie qui traite de l’âme, de ses facultés et de ses opérations. La psychologie du patient est un élément important de la réussite du processus médical. Comme le dit dès 1963 l'historien de la médecine Jean Starobinski, « une médecine vraiment complète ne se borne pas à cet aspect technique ; s'il accomplit pleinement son métier, le médecin établit avec son patient une relation qui satisfera les besoins affectifs de ce dernier. L'acte médical comporte donc un double aspect : d'une part les problèmes du corps et de la maladie font l'objet d'une connaissance qui n'est pas différente de celle que nous prenons du reste de la nature - et l'organisme du patient est alors considéré comme une « chose » vivante capable de réagir conformément à des lois générales ; d'autre part, le rapport thérapeutique s'établit entre deux personnes, dans le contexte d'une histoire personnelle - et la médecine devient alors cette fois un art du dialogue, où le patient s'offre comme un interlocuteur et comme une conscience alarmée »[1]. Georges Canguilhem écrivait lui que « l’acte médicochirurgical n’est pas qu’un acte scientifique, car l’homme malade n’est pas seulement un problème physiologique à résoudre, il est surtout une détresse à secourir ».

  Branches de la médecine

La médecine se trouve à la jonction de la science et de la technique. Comme l'explique l'historien de la médecine Jean Starobinski, « La médecine actuelle est cette science appliquée par laquelle nous agissons, directement ou indirectement, sur les processus qui se déroulent dans le corps humain. Elle est un savoir transformé en pouvoir. La médecine théorique (biophysique, biochimie, physiologie, physiopathologie, microbiologie, pharmacologie,...) établit les bases expérimentales et rationnelles d'une technique dont l'application est confiée au « praticien » »[1].

  Sciences fondamentales

  Spécialités médicales et compétences

  Par pratique

Voir aussi article Médecin.

  Par type de patient

  • L'andrologie : médecine de l'homme, prise en charge des maladies spécifiques du sexe masculin ;
  • La gynécologie : spécialité médicochirurgicale, dont l'activité variée inclut notamment la médecine de la femme, le suivi gynéco-obstétrical et les cancers des organes génitaux féminins ainsi que des seins ;
  • L'obstétrique : médecine de la femme enceinte. À noter la pratique médicale à part entière des sages-femmes, qui se consacrent à la surveillance de la grossesse normale ;
  • La médecine fœtale : médecine du fœtus grâce à l'apparition de méthodes d'explorations de la vie intra-utérine (échographie, Doppler, amniocentèse) ;
  • La médecine légale : recherche des causes de la mort sur un cadavre (autopsie) et rédaction d'un rapport pour la Justice ;
  • La pédiatrie : médecine des enfants, domaine très large et englobant généralement la génétique clinique ;
  • La néonatologie : médecine et réanimation des nouveau-nés et des prématurés ;
  • La gériatrie : médecine des personnes âgées ;
  • La médecine des gens de mer : médecine des marins et travailleurs de la mer.

  Par organe

  Par affection

  Types de chirurgie

  Divers

  Médecine et société

  Médecine et éthique

Voir aussi :

  Institutions médicales

  Institutions

  Professions médicales et paramédicales

Article détaillé : Professionnel de la santé.

On appelle profession de la santé une profession dans laquelle une personne exerce ses compétences ou son jugement ou fournit un service lié :

  • au maintien ou l'amélioration de la santé des individus
  • ou au traitement ou soins des individus blessés, malades, souffrant d'un handicap ou d'une infirmité.

Par exemple :

  Études médicales et paramédicales

Article détaillé : études de médecine.

Chaque profession possède son propre cursus de formation. En plus des études permettant d'exercer la profession de médecin dont l'organisation varie selon les pays, on trouve donc :

etc

  Délimitations

La délimitation de ce qui est médecine et de ce qui ne l'est pas est source de débat.

Les innovations majeures apportées par la médecine occidentale à partir du XIXe siècle (anesthésie et asepsie puis vaccination et antibiotiques au XXe siècle), ses succès, ainsi que sa diffusion à travers le monde par le biais notamment de la colonisation par l'Occident vont inciter à poser, dans la première moitié du XXe siècle, la médecine scientifique occidentale comme modèle de médecine unique au niveau mondial[réf. nécessaire]. L'établissement d'une médecine internationale conventionnelle explique l'usage de l'expression encore utilisée de « médecine non-conventionnelle » pour désigner les autres médecines.

Ce développement historique, géographique et technique implique le rejet par les institutions hors de la définition de la médecine : des médecines occidentales anciennes, notamment la médecine médiévale traitée d'obscurantiste, et des médecines traditionnelles non occidentales, y compris la plus structurée d'entre toutes, la médecine chinoise[réf. nécessaire].

Cependant, à la fin du XXe siècle, certaines limites rencontrées par la médecine « moderne » (résistance aux antibiotiques à la suite d'usages abusifs, effets secondaires chimiques, échec face à certains virus, etc.) ont amené à reconsidérer la place de médecines alternatives[réf. nécessaire].

Ce revirement s'est traduit par le développement en Occident, à échelle réduite face à la médecine scientifique moderne, de médecines alternatives, « douces », traditionnelles ou étrangères, telles que l'homéopathie, la phytothérapie, l'acupuncture, etc.

De même, toujours à la fin du XXe siècle, notamment sous l'effet de la mondialisation, les médecines traditionnelles ou non occidentales, ont vu leur place reconnue au sein de la médecine mondiale : en 2002, l'organisation mondiale de la santé a ainsi mis en place sa première stratégie globale en matière de médecine traditionnelle[2].

Certains chercheurs réhabilitent de même certains aspects de la médecine médiévale occidentale. Ainsi l'historien de la médecine Roger Dachez qui met en valeur l'aspect préventif et la vision globale qu'avait de la médecine le Moyen Âge[3].

Médecines « alternatives » :

  Bilan : succès, échec et limites de la médecine

  Grands succès

Les succès de la médecine, particulièrement de la médecine occidentale depuis le XIXe siècle, se mesure notamment par :

Ces progrès se poursuivent comme par exemple avec les succès de nouvelles thérapies (ou actes chirurgicaux) sur des pathologies considérées encore incurables il y a une quinzaine d'années (comme certains cancers, maladies auto-immunes...)

  Limites, prospective

La médecine n'est pas une science exacte, et l'acte médical peut parfois affecter la personne humaine de manière négatives, par exemple via :

  • des « effets secondaires » ou indésirables de médicaments ou traitements, qui devront pour certains (Distilbène par exemple) être supportés par plusieurs générations. La recherche de ces effets se fait par pharmacovigilance;
  • l'antibiorésistance est due à la sélection de souches bactériennes résistantes à divers antibiotiques à cause d'un usage non résonné de ces derniers;
  • les maladies nosocomiales peuvent apparaître en hôpital à cause de la concentration de malades. La forte pression exercée par les traitements ainsi que par les désinfectants et antiseptiques sur ce « pot pourri » de germes amène à long terme à l’émergence d'agent infectieux résistants qui pourront infecter facilement les malades déjà affaiblis;
  • les résultats de maladresses, d'erreurs médicales, de défauts d'organisation, de prises excessives de médicaments ou de mauvais traitements, inadaptés. Un trouble ou une maladie est dite iatrogène lorsqu'elle est provoquée par un acte médical ou par les médicaments, même en l’absence d’erreur du médecin, du soignant, du pharmacien ou tout autre personne intervenant dans le soin. En France, 4 % des hospitalisations sont consécutives à des soins, et 40 % de ces cas seraient évitables[4] Ces problèmes comprennent une partie des maladies nosocomiales dont les plus fréquentes sont les infections nosocomiales.

  Perspective

  • De nombreux progrès sont annoncés ou espérés dans les années à venir, en matière de santé-environnement, épidémiologie, d'allongement de la durée de vie, si ce n'est de la durée de vie en bonne santé.
  • La médecine prédictive, le clonage, les cellules-souches posent des questions nouvelles en termes de bioéthique.
  • Des défauts d'anticipation font que, par exemple en France, en 2025, alors que la population aura augmenté (et la population âgée plus encore), le nombre de médecins aura diminué de 10 % et la densité médicale de 15 %, suite au non remplacement des médecins baby-boomers induit par les quotas d’accès aux études de médecine dans les années 1970 à 1990. La médecine libérale devrait perdre 17 % de ses effectifs, et le secteur salarié 8 %, sauf en milieu hospitalier où le ministère envisage une hausse de 4 % ; 13 % des généralistes auront disparu, contre 7 % pour les spécialistes (ophtalmologistes, oto-rhino-laryngologistes et psychiatres surtout).
    En outre la féminisation de la profession devrait induire une augmentation du temps partiel et un déficit de postes pour les urgences, les gardes, le travail de nuit et les domaines médicaux à horaires étendus. La faible « densité médicale » augmentera aussi le coût des soins, l’impact des déplacements en termes de pollution (et secondairement de santé) et pourrait diminuer l'efficience médicale (une moindre densité médicale augmente la mortalité), d'autant plus que les patients sont plus pauvres[5].

  Notes et références

  1. a et b Jean Starobinski : Histoire de la médecine, Ed. : Rencontre-ENI, 1963
  2. Stratégie de l'OMS en médecines traditionnelles en 2003.
  3. Roger Dachez (professeurs d’histoire de la médecine à Paris-VII, pdt de l’Institut Alfred-Fournier), Une vision médiévale de la santé : le regimen sanitatis, in Revue des Deux Mondes, mai 2005.
  4. [1].
  5. Observatoire national des professions de santé, Rapport annuel 2005, La Documentation française, cité par Le rapport Prospective géostratégique à l’horizon des trente prochaines années, Chapitre santé, Ministère de la défense 2008

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


  Liens externes

  Articles connexes


   
               

 

All translations of Médecine


sensagent's content

  • definitions
  • synonyms
  • antonyms
  • encyclopedia

  • définition
  • synonyme

Dictionary and translator for handheld

⇨ New : sensagent is now available on your handheld

   Advertising ▼

sensagent's office

Shortkey or widget. Free.

Windows Shortkey: sensagent. Free.

Vista Widget : sensagent. Free.

Webmaster Solution

Alexandria

A windows (pop-into) of information (full-content of Sensagent) triggered by double-clicking any word on your webpage. Give contextual explanation and translation from your sites !

Try here  or   get the code

SensagentBox

With a SensagentBox, visitors to your site can access reliable information on over 5 million pages provided by Sensagent.com. Choose the design that fits your site.

Business solution

Improve your site content

Add new content to your site from Sensagent by XML.

Crawl products or adds

Get XML access to reach the best products.

Index images and define metadata

Get XML access to fix the meaning of your metadata.


Please, email us to describe your idea.

WordGame

The English word games are:
○   Anagrams
○   Wildcard, crossword
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris is a curious tetris-clone game where all the bricks have the same square shape but different content. Each square carries a letter. To make squares disappear and save space for other squares you have to assemble English words (left, right, up, down) from the falling squares.

boggle

Boggle gives you 3 minutes to find as many words (3 letters or more) as you can in a grid of 16 letters. You can also try the grid of 16 letters. Letters must be adjacent and longer words score better. See if you can get into the grid Hall of Fame !

English dictionary
Main references

Most English definitions are provided by WordNet .
English thesaurus is mainly derived from The Integral Dictionary (TID).
English Encyclopedia is licensed by Wikipedia (GNU).

Copyrights

The wordgames anagrams, crossword, Lettris and Boggle are provided by Memodata.
The web service Alexandria is granted from Memodata for the Ebay search.
The SensagentBox are offered by sensAgent.

Translation

Change the target language to find translations.
Tips: browse the semantic fields (see From ideas to words) in two languages to learn more.

last searches on the dictionary :

4649 online visitors

computed in 0.109s

I would like to report:
section :
a spelling or a grammatical mistake
an offensive content(racist, pornographic, injurious, etc.)
a copyright violation
an error
a missing statement
other
please precise:

Advertize

Partnership

Company informations

My account

login

registration

   Advertising ▼