» 
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese

definition - Samanides

definition of Wikipedia

   Advertizing ▼

phrases

Wikipedia

Samanides

                   

Samanides
سامانيون (ar)

سامانیان (fa)

8191005

Description de cette image, également commentée ci-après
 

L'empire samanide

Informations générales
Statut Émirat
Capitale Boukhara
Langue Arabe, persan
Religion Islam
Histoire et évènements
819 Attribution de provinces aux petits-fils de Saman Khoda par le pouvoir abbasside
900 Victoire contre les Saffarides et annexion du Khorasan
927 Mardâvij ben Ziyâr prend le pouvoir dans le nord de l'Iran et instaure sa dynastie
1005 Fin de la dynastie, sous les coups des Qarakhanides
Émirs
(1er) 819-864 Ahmad ibn Asad
(Der) 999-1005 Ismail II al-Muntasir

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Histoire de l'Iran
Persepolis iran.jpg

Les Samanides sont une dynastie iranienne qui reprend le pouvoir après la conquête arabe.

  Origines

En 819, le calife Al-Mamun (813-833) avait récompensé les quatre petits-fils de l'Iranien Saman Khoda (Nuh, Ahmad, Yahya et Elyas) pour leurs bons et loyaux services en leur attribuant à chacun une province. Ismail Ier (892-907), le fils d'Ahmad, prit rapidement le contrôle de la Transoxiane et du Khorassan et s'y installa comme gouverneur indépendant, choisissant Boukhara comme capitale.

  Montée en puissance

En 900, au nom du calife, Ismail Ier vainquit près de Bactres le Saffaride Amr ibn Layth (Amr ebn Leys) qui voulait envahir ses territoires. Il annexe du même coup ses possessions, ce qui lui permet d'assurer sa pleine indépendance dès 902. Deux ans plus tard, il domine la totalité du nord de l'Iran, de Rey à Qazvin

  Politique

  l'Etat samanide et ses voisins.

L'Etat samanide était fort, autoritaire et soumis à la loi musulmane. Il s'appuyait à la fois sur une police secrète et une importante bureaucratie, permettant une surveillance étroite des gouverneurs des provinces. Ainsi veillait-on à ce qu'ils ne se montrassent pas oppressifs. Enseignement et agriculture avaient une importance particulière pour les Samanides : le premier devait être dispensée à tous, et la seconde fit l'objet d'un code qui resta en vigueur pendant deux siècles. Le prince tenait en fait par ses mesures à s'appuyer sur le peuple, contre les nobles (dihqan) jugés trop puissants[1].

Selon l'historien Jean-Paul Roux, les Samanides ont fait preuve d'un fort anti-arabisme, les poussant même à faire lire le Coran en langue vernaculaire dans les mosquées. Ceci n'a entraîné aucun anti-islamisme, des princes comme Ahmad II ou Nuh II ayant fait preuve d'une forte religiosité. L'islamisation de la Sogdiane a ainsi progressé énormément durant le règne des Samanides. Toutefois, ils ont laissé les communautés mazdéennes et nestoriennes vivre et se développer (permettant notamment la christianisation des nomades Kereyits, plus au nord).

  Économie

Les Samanides étaient à la tête d'un État riche et prospère, produisant et exportant de nombreux produits : fruits, légumes, papier, textiles de qualité, soie et coton, céramiques.

  Culture

  Mausolée des Samanides à Boukhara

L'empire samanide vit une certaine renaissance de la culture iranienne, face à l'arabisation due à l'Islam. Par exemple, le créateur de la poésie persane, Rudaki (v.859-940) fut poète officiel de la cour de Nasr II (913-943). Abu'l Fadl Bel'ami (?-974), considéré comme créateur de la prose persane, fut ministre de Mansur Ier (961-976). Il fut notamment chargé de donner une adaptation en persan de l'Histoire de Tabari, écrite en arabe. Enfin le poète Daqiqi (935-980) a été chargé par les Samanides de mettre en vers persans l'ancien Shâh Nâmeh (Livre des Rois), mais la mort l'empêcha de finir son œuvre, qui fut reprise par Firdusi[2].

Les empires de l'Iran oriental, samanide et ghaznévide virent également apparaître les premières khanqah, maisons communes des soufis. De plus, il est probable que les madrasa apparurent à la même époque et dans les mêmes régions. La plus ancienne qu'il soit possible de dater se trouve à Samarkand et fut construite après 1060, mais les textes évoquent des madrasa en fonction au IXe siècle au Khorassan et en Transoxiane. Elles furent probablement organisées sur le modèle des centres d'enseignement bouddhistes [3].

  Fin des Samanides

Sous la pression des tribus turques d'Asie Centrale, Nuh II (976-997) dut nommer Sebuktigin au poste de gouverneur de Ghazna, et son fils Mahmûd comme gouverneur du Khorassan. Les Turcs Qarakhanides s'allièrent alors avec Mahmûd. Ismail II, le dernier Samanide, lutta cinq années durant contre ces alliés mais il se fit assassiner en 1005.

En 997, Nuh II fut soigné par le jeune médecin Ali ibn Sina (Avicenne), alors âgé de 17 ans.

  Liste des émirs

└─┬Saman Khoda  
  └─┬Asad ibn Saman
    ├──Nuh   atabeg de Samarcande (819 – 841/2)
    ├──Yahya atabeg de Shash (819 - 855) et de Samarcande (851/2-855)
    ├──Elyas atabeg de Hérat (819 - 856)
    └1┬Ahmad ibn Asad (819 - 864)
      ├2─Nasr Ier (864 - 892) 
      └3┬Ismail Ier (892 - 907) 
        └4┬Ahmad II (907 - 914) 
          └5┬Nasr II (914 - 943) 
            └6┬Hamid Nuh Ier (943 - 954) 
              ├7─Abdul Malik Ier (954 - 961) 
              └8┬Mansur Ier (961 - 976) 
                └9┬Nuh II (976 - 997) 
                  ├10─Mansur II (997 - 999)
                  ├11─Abdul Malik II (999)
                  └12─Ismail II al-Muntasir (999 - 1005)
  Panorama de Boukhara, capitale de l'empire des Samanides


  Notes

  1. Jean-Paul Roux, Histoire de l'Iran et des Iraniens, Fayard, pages 286 et 287
  2. Jean-Paul Roux, Histoire de l'Iran et des Iraniens, Fayard, page 294
  3. Jean-Paul Roux, Histoire de l'Iran et des Iraniens, Fayard, pages 298 et 299

  Voir aussi

  Articles connexes

Articles connexes : Saffarides, Abbassides et Qarakhanides.

  Liens externes

   
               

   Advertizing ▼

 

All translations of Samanides


sensagent's content

  • definitions
  • synonyms
  • antonyms
  • encyclopedia

  • définition
  • synonyme

Dictionary and translator for handheld

⇨ New : sensagent is now available on your handheld

   Advertising ▼

sensagent's office

Shortkey or widget. Free.

Windows Shortkey: sensagent. Free.

Vista Widget : sensagent. Free.

Webmaster Solution

Alexandria

A windows (pop-into) of information (full-content of Sensagent) triggered by double-clicking any word on your webpage. Give contextual explanation and translation from your sites !

Try here  or   get the code

SensagentBox

With a SensagentBox, visitors to your site can access reliable information on over 5 million pages provided by Sensagent.com. Choose the design that fits your site.

Business solution

Improve your site content

Add new content to your site from Sensagent by XML.

Crawl products or adds

Get XML access to reach the best products.

Index images and define metadata

Get XML access to fix the meaning of your metadata.


Please, email us to describe your idea.

WordGame

The English word games are:
○   Anagrams
○   Wildcard, crossword
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris is a curious tetris-clone game where all the bricks have the same square shape but different content. Each square carries a letter. To make squares disappear and save space for other squares you have to assemble English words (left, right, up, down) from the falling squares.

boggle

Boggle gives you 3 minutes to find as many words (3 letters or more) as you can in a grid of 16 letters. You can also try the grid of 16 letters. Letters must be adjacent and longer words score better. See if you can get into the grid Hall of Fame !

English dictionary
Main references

Most English definitions are provided by WordNet .
English thesaurus is mainly derived from The Integral Dictionary (TID).
English Encyclopedia is licensed by Wikipedia (GNU).

Copyrights

The wordgames anagrams, crossword, Lettris and Boggle are provided by Memodata.
The web service Alexandria is granted from Memodata for the Ebay search.
The SensagentBox are offered by sensAgent.

Translation

Change the target language to find translations.
Tips: browse the semantic fields (see From ideas to words) in two languages to learn more.

last searches on the dictionary :

5774 online visitors

computed in 0.032s

I would like to report:
section :
a spelling or a grammatical mistake
an offensive content(racist, pornographic, injurious, etc.)
a copyright violation
an error
a missing statement
other
please precise:

Advertize

Partnership

Company informations

My account

login

registration

   Advertising ▼