» 
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese
Arabic Bulgarian Chinese Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish French German Greek Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Malagasy Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Vietnamese

definitions - VOIE

voie (n.f.)

1.partie d'une route correspondant à une seule ligne de trafic.

2.chemin à suivre ou suivi pour aller d'un lieu à un autre.

3.(ellipse)voie de chemin de fer.

4.(menuiserie)largeur de coupe d'une scie.

5.(figuré)direction que l'on prend par ses actes.

6.(ellipse;JO)Ensemble des moyens nécessaires pour assurer une transmission de signaux dans un seul sens entre deux points.

Note :
1. Plusieurs voies de transmission peuvent partager un support commun ; par exemple, dans les multiplex par répartition en fréquence ou les multiplex temporels, chaque voie dispose d'une bande de fréquences particulière ou d'un intervalle de temps particulier répété périodiquement.
2. Une voie de transmission peut être qualifiée par la nature des signaux qu'elle transmet, par sa largeur de bande ou par son débit binaire. Exemples : voie téléphonique, voie télégraphique, voie de données, voie de 10 MHz, voie à 34 Mbit/s.
3. Le terme « voie » peut être employé seul quand le contexte est tel qu'aucune confusion ne peut en résulter.
(date de la publication : 22/09/2000 - éd. commission des télécommunications)

voie

1.(Cismef)Nom d'ensemble des structures tubulaires qui livrent passage à diverses matières organiques (voies biliaires, voies urinaires), à l'air (voies respiratoires), et des structures qui conduisent un type déterminé d'influx nerveux (voies optiques, voies olfactives, etc.).

voie (n.)

1.ce qui explique, donne la solution.

voir (v. trans.)

1.faire attention à qqch en s'y intéressant (ex. je m'occuperai de cette question demain, je verrai cette question demain).

2.discerner et comprendre (ex. il pouvait voir combien elle était heureuse).

3.se représenter mentalement.

4.assister à.

5.rendre visite; recevoir, visiter, fréquenter, consulter.

6.examiner, étudier.

voir (v. trans. intr.)

1.percevoir grâce au sens de la vue.

   Advertizing ▼

definition (more)

definition of VOIE (Littré)

definition of Wikipedia

synonyms - VOIE

voir (v. intr.) (ellipse;familier)

baver  (En+V, familier), chier  (En+V+comp, familier), en voir de toutes les couleurs  (V, familier)

voir (v. trans.) (ellipse)

voir l'avenir  (V)

   Advertizing ▼

see also - VOIE

voir (v. trans.)

chic, clairvoyant, folâtre, revoir, visible, vision, voyant, vue

phrases

-Voie Appienne • Voie Lactée • Voie alterne d'activation du complément • Voie alterne du complément • Voie auditive • Voie classique d'activation du complément • Voie classique du complément • Voie cutanée • Voie d'Embden-Meyerhof • Voie d'Embden-Meyerhof-Parnas • Voie d'activation par la lectine liant le mannose • Voie de la MBL • Voie de la lectine • Voie de la properdine • Voie de signalisation du calcium • Voie des lectines • Voie des lectines liant le mannose • Voie des pentoses phosphates • Voie des récepteurs de mort • Voie des récepteurs extracellulaires • Voie du phosphogluconate • Voie externe • Voie extra-pyramidale • Voie extrapyramidale • Voie extrinsèque de l'apoptose • Voie intradermique • Voie intranasale • Voie intravaginale • Voie intravésicale • Voie intrinsèque de l'apoptose • Voie lactée • Voie lectine liant le mannose • Voie maritime du Saint-Laurent • Voie métabolique • Voie nerveuse autonome • Voie optique • Voie orale • Voie percutanée • Voie perforante • Voie rectale • Voie sublinguale • Voie transcutanée • Voie transvésicale • entre-voie • garde-voie • mettre dans la voie • mettre sur la voie • voie (ferrée) • voie Appienne • voie acoustique, par • voie aérienne • voie bouchée • voie carrossable • voie courante • voie d'accès • voie d'approvisionnement • voie d'eau • voie d'eau internationale • voie d'eau intérieure • voie d'embden-meyerhof-parnas • voie d'embranchement • voie d'évitement • voie de chemin de fer • voie de circulation • voie de communication • voie de fait • voie de garage • voie de la scie • voie de navigation maritime • voie de recours • voie de roulement • voie de sortie d'air • voie de tramway • voie de transmission • voie de triage • voie de tête • voie diplomatique • voie du tramway • voie express • voie ferrée • voie fluviale • voie indirecte • voie intramusculaire d'injection • voie lactée • voie large • voie locale • voie marchande • voie maritime • voie moyenne • voie navigable • voie normale • voie orale • voie piétonne • voie pour véhicules lents • voie principale • voie prioritaire • voie publique • voie pyramidale • voie radiale • voie rapide • voie respiratoire • voie routière • voie royale • voie rurale • voie sans issue • voie secondaire • voie séminale • voie terrestre • voie urbaine • voie à sens unique • voie à écartement normal • voie étroite • à contre-voie • être dans la bonne voie

-Saint Voir • aller voir • avoir à voir • faire voir • ne plus voir • ne rien y voir • sans voir • se voir • venir voir • voir (tout/la vie) en rose • voir arriver sa dernière heure • voir avant • voir clair • voir clair dans le jeu • voir comme • voir contraint • voir d'un œil jaloux • voir d'un œil sec • voir de toutes les couleurs • voir des gens • voir double • voir du pays • voir en rêve • voir fugitivement • voir jouer • voir l'avenir • voir la vie en rose • voir le jeu • voir le jour • voir les choses de haut • voir les choses du même oeil • voir loin • voir pâlir son étoile • voir rouge • voir réussir • voir ses efforts couronnés de succès • voir tourner le vent • voir trente-six chandelles • voir un chat noir • voir...en rose • voir/fréquenter des gens

-Agent de surveillance de la voie publique • Amfreville-la-Mi-Voie • Appareil de voie • Canal (voie d'eau) • Centre européen de formation des statisticiens économistes des pays en voie de développement • Chemins de fer à voie étroite au Luxembourg • Circuit de voie • Claire-voie • Collision entre Andromède et la Voie Lactée • Communauté de communes de la Voie romaine • Compagnie des Chemins de Fer à Voie Étroite du Midi • Compagnie française de Chemins de Fer à voie étroite • Dark Bane : La Voie de la destruction • Degré (voie) • Dispositif de dilatation (voie ferrée) • Double voie • Dracula 3 : La Voie du dragon • Erreur de voie • Ghost Dog, la voie du samouraï • Interprétations mythologiques de la Voie lactée • La Voie de Laura • La Voie de l'ennemi • La Voie de la perfection • La Voie des chimères • La Voie des rats • La Voie du fantôme • La Voie lactée • La Voie lactée (2007) • La Voie magique • La Voie martienne • La Voie royale • La voie de pureté • La voie est libre • Liaison (voie) • Liste des chemins de fer à voie métrique de France • Mail (voie) • Milarépa : La voie du bonheur • Milla, la voie des lucioles • Notre Voie • Néva, La voie des lucioles • Organisation communiste marxiste-léniniste – Voie prolétarienne • Panneau de signalisation de voie réservée aux tramways (France) • Panneau de signalisation de voie réservée aux véhicules de transports en commun (France) • Panneau de signalisation de voie réservée aux véhicules lents (France) • Parti de la juste voie • Place (voie) • Rang (voie) • Recherche de la voie d'attaque du glucose • Renouvellement Voie Ballast • Route (voie) • Shunt intra-hépatique par voie transjugulaire • Train de nuit dans la Voie lactée • Transmission voie-machine • Transport sur voie réservée • Troisième Voie • Troisième voie (parti politique français) • Troisième voie (parti politique israélien) • Troisième voie (parti politique palestinien) • Troisième voie (politique) • Venelle (voie) • Voie (véhicule) • Voie AA/12 • Voie Appienne • Voie Collatine • Voie Del Haisse • Voie Domitienne • Voie Georges-Pompidou • Voie Latine • Voie Libre • Voie Prénestine • Voie Regordane • Voie Sacrée • Voie Sacrée (Rome) • Voie Suisse • Voie Tiburtine • Voie Valérienne • Voie auxiliaire • Voie aérienne • Voie balte • Voie d'Antonin • Voie d'Entner-Doudoroff • Voie d'action • Voie d'eau • Voie d'escalade • Voie d'exception • Voie de Dégagement Est • Voie de Soulac • Voie de circulation • Voie de circulation (route) • Voie de citation directe • Voie de dégagement ouest • Voie de détresse • Voie de fait • Voie de fait en droit administratif français • Voie de garage • Voie de la Liberté • Voie de la Nive • Voie de la main gauche et voie de la main droite • Voie de signalisation des Smad • Voie des Alpes • Voie des Ardennes • Voie des Finances (métro de Paris) • Voie des Fêtes (métro de Paris) • Voie des Saulniers • Voie des hêvurlins • Voie des pentoses phosphates • Voie du Baztan • Voie du salut dans le jaïnisme • Voie déferrée • Voie en plusieurs longueurs • Voie engin et voie échelle • Voie engins • Voie entérale • Voie express n°1 - Route du Normandie • Voie express n°2 - Route du Nord • Voie ferrée • Voie ferrée Salekhard-Igarka • Voie ferrée d'intérêt local • Voie ferrée de la mort • Voie ferrée portuaire • Voie infinie • Voie lactée • Voie lactée (homonymie) • Voie large • Voie lemniscale • Voie lettonne • Voie maritime du Saint-Laurent • Voie maritime intérieure de l'Ouest • Voie moyenne • Voie mère • Voie métabolique • Voie métrique • Voie navette (métro de Paris) • Voie navigable Fox-Wisconsin • Voie navigable Trent-Severn • Voie navigable Volga-Baltique • Voie normale • Voie nouvelle de la vallée de la Mauldre • Voie octuple • Voie parentérale • Voie rapide • Voie rapide Agadir - Inezgane • Voie rapide Chichaoua - Essaouira • Voie rapide Fès - Sefrou • Voie rapide Inezgane - Tiznit • Voie rapide Laayoune - El Marsa • Voie rapide Marrakech-Safi • Voie rapide Rabat - Sidi Allal El Bahraoui • Voie rapide Safi-Essaouira • Voie romaine • Voie romaine Langres-Metz • Voie romaine Reims-Metz • Voie romaine littorale • Voie royale perse • Voie réservée • Voie réversible • Voie sacrée (Verdun) • Voie triomphale • Voie unique • Voie veineuse centrale • Voie veineuse périphérique • Voie verte • Voie Étroite (revue) • Voie à double écartement • Voie étroite

analogical dictionary

 

racine MESH[Thème]

voie [Cismef]






voie (n. f.) [vieux]


 

scie[Thème]

scie[termes liés]

voie (n. f.) [menuiserie]


chemin[Hyper.]

voie (n. f.)


chemin[Hyper.]

voie (n. f.)


voie (n. f.) [figuré]





voir (v. intr.) [ellipse , familier] [En+V]


 

avoir lieu[Classe...]

avoir lieu[Classe...]

voir (v. pron.) [se+V]


 

voir[Thème]

se voir faire qqch[ClasseHyper.]

voir (v. pron.) [se+V+Ginf]


voir[ClasseHyper.]

voir (v. tr.) [V+comp • V+comp--attrib(comp) • V+comp--à+comp • V+comp--dans+comp • V+à+comp • V+à+comp1--comp2--attrib(comp2) • V+à+Ginf • V+à ce que +Gsubj • V+discours indirect • V+Ginf • V+Pinf • V+que+Gindic • se+V • se+V--attribut • se+V+comp--attrib(comp) (O)]



voir (v. tr.) [V+qqn--lieu]


prédire[Classe]

V[Syntagme]

voir (v. tr.) [ellipse] [V+comp]


 

comparer[Thème]

comparez avec[ClasseHyper.]

voir (v. tr.) [Infinitif seul • V+comp]


 

être présent[Classe]

fréquenter[Thème]

fréquenter[Classe]

voir (v. tr.)








voir (verbe)


 

card (en)[Domaine]

Game (en)[Domaine]

jouer - game (en)[Hyper.]

pari - pari - parieur - mise, pari[Dérivé]

jouer[Domaine]

voir (verbe)


voir (verbe)


factotum (en)[Domaine]

Meeting (en)[Domaine]

voir (verbe)





Le Littré (1880)

VOIE (s. f.)[voî]

1. Chemin, route d'un lieu un autre.

Leur bagage étant prêt.... Nos galants se mettent en voie (LA FONT. Joc.)

Fig.

La raison pour marcher n'a souvent qu'une voie (BOILEAU Art p. I)

Par voie et par chemin, par les divers chemins qui se présentent, sans s'arrêter en aucun endroit.

L'ambitieux, ou, si l'on veut, l'avare, S'en va par voie et par chemin (LA FONT. Fabl VII, 12)

Enfin, ma chère fille, me voilà par voie et par chemin, par le plus beau temps du monde (SÉV. 104)

Si vous n'étiez pas venu ce matin, j'allais cette après-midi mettre tous mes amis par voie et par chemin (MARIV. Pays. parv. 3e part. 1)

Il est toujours par voie et par chemin, il est toujours en course ou en voyage.

Il était toujours par voie et par chemin, et lui-même a fait ainsi son épitaphe (LAHARPE Corresp. t. III, p. 280)

Absolument. La voie publique, les rues, les places, les chemins publics. N'embarrassez pas la voie publique.

La grande voie, se dit quelquefois pour grand chemin.

Fig.

Ce qui obligea M. de Longueville de reprendre la grande voie, et de se servir de l'occasion de la conférence de Ruel pour entrer dans un traité (RETZ Mém. t. II, liv. III, p. 29, dans POUGENS)

2. Il se dit spécialement des grands chemins des anciens Romains qui allaient de Rome aux extrémités de l'empire.

La voie Appienne, l'Aurélienne, la Flaminienne, l'Émilienne, la Trajane subsistent encore (VOLT. Dict. phil. Chemins.)

Corinne et lord Nelvil suivirent d'abord ce qu'on appelait autrefois la voie Sacrée ou la voie Triomphale (STAËL Corinne, IV, 4)

3. Il se dit de tout ce qui est assimilé à une route pour aller d'un lieu à un autre.

Autre qu'un dieu n'eût pu nous ôter cette proie ; Autre qu'un dieu n'eût pu prendre une telle voie [la route de l'air] (CORN. Androm. III, 4)

4. Terme de chasse. Trace laissée dans le chemin par où la bête a passé. Mettre les chiens sur les voies. Les chiens ont empaumé la voie.

Je ramène les chiens à ma première voie, Qui vont, en me donnant une excessive joie, Requérir notre cerf.... (MOL. Fâch. II, 7)

Nos chiens, presque tous hors d'haleine, Perdent la voie, et chassent avec peine (DANCOURT Céphale et Procris, I, 2)

Le pied du cerf est mieux fait que celui de la biche ; sa jambe est plus grosse et plus près du talon ; ses voies sont mieux tournées, et ses allures plus grandes (BUFF. Quadrup. t. II, p. 18)

Brouiller la voie, se dit de l'animal qui cherche à tromper les chiens.

[Le cerf] a mis ses efforts à confondre et brouiller la voie (LA FONT. Fabl. x, 1)

Être à bout de voie, se dit des chiens qui s'arrêtent et ne trouvent plus la voie.

Fig. Être à bout de voie, avoir épuisé tous ses moyens de réussite

Fig. Mettre quelqu'un sur les voies, sur la voie, lui donner des indications propres à le faire parvenir à son but.

J'eus beau imaginer, je ne devinai point ; il me mit charitablement sur les voies (VOLT. Voy. de Scarmentado.)

Faites-lui quelque question qui le mette sur la voie (J. J. ROUSSEAU Ém. III)

Fig. Remettre sur les voies, faire reprendre la suite de quelque affaire.

Voici une lettre toute propre à nous remettre sur les voies, et à reprendre le fil interrompu de notre commerce (SÉV. à Bussy, 12 juill. 1691)

Voie de bon temps, la voie d'une heure ou de deux heures.

Voie chaude, fumante, vive, celle de l'animal qui vient de passer.

Voie de relevé, la voie déjà vieille.

Voie de hautes erres, la voie de la veille.

Voie doublée, celle sur laquelle l'animal est revenu.

Sentiment laissé au lieu de leur passage par les bêtes douces et généralement par les autres gibiers. Pour les loups et les sangliers on dit la trace et pour les loutres la marche.

Fig. N'avoir ni vent ni voie d'une personne, d'une chose, n'en rien savoir, n'en avoir aucune nouvelle.

5. Trace que la voiture fait en marchant. On a suivi la voie du carrosse. La voie des charrettes.

Fig. Laisser une chose en voie, la laisser sans la serrer.

On dit plus ordinairement : laisser une chose en vue.

6. Terme d'astronomie. La Voie lactée, la Voie de lait, grande trace de lumière blanche et diffuse que l'on compare à une voie, à un chemin. La Voie lactée s'appelle populairement le Chemin de Saint-Jacques.

N'étaient-ils pas excusables [les anciens] dans la pensée qu'ils ont eue pour la Voie de lait, quand, la faiblesse de leurs yeux n'ayant pas encore reçu le secours de l'artifice, ils ont attribué cette couleur a une plus grande solidité en cette partie du ciel qui renvoie la lumière avec plus de force ? (PASC. Fragm. d'un Traité du vide.)

Vous voyez cette blancheur qu'on appelle la Voie de lait ; vous figureriez-vous bien ce que c'est ? une infinité de petites étoiles invisibles aux yeux à cause de leur petitesse, et semées si près les unes des autres, qu'elles paraissent former une lueur continue (FONTEN. Mond. 5e soir.)

Un être pensant qui habite dans une étoile de la Voie lactée.... (VOLT. Dict. philos. Religion.)

Selon Anaxagore, la Voie lactée était la réflexion des rayons du soleil (BAILLY Hist. astr. p. 204)

Aristote rangeait la Voie lactée, comme les comètes, au nombre des météores (BAILLY ib. p. 245)

Une lumière blanche, de figure irrégulière et à laquelle on a donné le nom de Voie lactée, entoure le ciel en forme de ceinture (LAPLACE Exp. I, 13)

7. Voie d'une voiture, l'écartement des roues, mesuré sur le sol, du milieu des jantes d'une roue au milieu des jantes de l'autre roue. La voie des voitures d'Allemagne est plus étroite que celle des voitures de France.

Cette voiture a la voie, n'a pas la voie, ses roues ont, n'ont pas entre elles la distance réglée par les ordonnances ou par les usages.

Voie d'un pont militaire, la largeur comprise entre les poutres de guindage.

8. Voie ferrée, chemin de fer.

La voie, l'espace compris entre les deux rails.

Voie de garage, voie située en dehors de la voie ferrée principale.

9. La voie d'une scie, ouverture que fait transversalement la scie dans un morceau de bois, dans un bloc de pierre.

La voie d'une scie, l'écartement qu'ont entre elles les dents de la scie.

10. Moyen de transport par lequel les personnes, les marchandises cheminent d'un lieu à un autre ; mode de transport. Aller par la voie de terre, par la voie de mer. Faire tenir une lettre par la voie de la poste, des ballots par la voie du roulage. Envoyez-moi cela par la voie de M. un tel. Je m'en irai par la voie du messager.

J'ai trouvé aujourd'hui une voie sûre dont j'ai profité pour vous envoyer mon petit journal (GENLIS Ad. et Th. t. II, p. 427, dans POUGENS)

11. Une voie de quelque chose, est ce qui peut être porté dans un seul voyage, ou d'une seule fois, par voiture ou autrement. à Paris la voie de bois était d'environ deux stères (1 stère 9 dixièmes).

La voie de bois pesait moyennement 754 kilogrammes (COULOMB Instit. Mém. sc. t. II, p. 389)

Voie de charbon, sachée de charbon, telle qu'un homme peut la porter. La voie de charbon en contient douze boisseaux.

Voie de charbon de terre, quantité dont le volume est d'un mètre cube et le poids d'environ 1200 kilogrammes.

Voie de coke, 15 hectolitres, ou un mètre cube et demi.

Voie de plâtre, quantité de douze sacs, qui contiennent chacun deux boisseaux et demi.

La voie de pierre en est une charretée, qui en contient environ quinze pieds cubes.

Voie d'eau, nom donné à Paris à la quantité d'eau qu'un homme porte ordinairement dans ses deux seaux et qui est évaluée à 30 litres.

12. Voie d'eau, ouverture accidentelle faite à la carène d'un navire, et par laquelle l'eau s'introduit dans ce bâtiment.

Comme on calfate des vaisseaux qui ont des voies d'eau (VOLT. Lett. à Cather. II, 20 juill. 1770)

Un marin, voyant l'eau gagner son vaisseau, n'oublie pas de faire chercher et boucher la voie (J. J. ROUSS. Écon. 3)

13. Terme d'anatomie. Ensemble de conduits ou série d'organes que parcourt un fluide ou une matière quelconque dans l'économie animale. Les voies biliaires. Les voies urinaires. Les voies digestives.

Premières voies, l'estomac et les intestins. Secondes voies, les vaisseaux lactés. Troisièmes voies, les vaisseaux sanguins.

14. Voie de calandre, se dit de huit tours que l'étoffe passe sous la calandre.

Donner une voie de chardon à une étoffe, la brosser avec des chardons, pour en tirer le poil.

15. Fig. En termes de dévotion, le chemin pour le salut ou pour la perte de l'âme. La voie du paradis.

Qu'il [Jésus] enseignerait aux hommes la voie parfaite (PASC. Pens. XVIII, 10, éd. HAVET.)

Saint Paul a dit que ceux qui entreront dans la bonne voie, trouveront des troubles et des inquiétudes en grand nombre (PASC. Lett. à Mlle de Roannez, 6)

C'est là ma dévotion [résignation à la Providence]... et, si j'étais digne de croire que j'ai une voie toute marquée, je dirais que c'est là la mienne (SÉV. 18 mai 1680)

Il faut respecter ces chemins peu battus de la Trappe et des Camaldules, et croire que Dieu, qui prend les élus où il lui plaît, leur marque aussi les voies par où il veut les faire marcher (SÉV. 15 sept. 1691)

Sachez que la souveraine puissance vous est accordée d'en haut, afin que la vertu soit aidée, et que les voies du ciel soient élargies (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Je suis touché au vif quand je considère tant d'honnêtes gens que je chéris..., marcher dans la voie des ténèbres (BOSSUET 6e serm. pour une vêture, 1)

Les routes par où on s'égare tiennent toujours au grand chemin ; et, en considérant où l'égarement a commencé, on marche plus sûrement dans la droite voie (BOSSUET Hist. II, 9)

Jésus-Christ est le médecin des âmes, et vous en êtes le corrupteur ; il est leur voie, et vous êtes leur piége (MASS. Pet. carême, Vices et vert. des gr.)

Vous êtes dans la voie de mort et de perdition (MASS. Carême, Évid. de la loi.)

La voie étroite, la voie du salut.

Si jamais l'on peut dire que la voie du chrétien est étroite, c'est durant les persécutions (BOSSUET Reine d'Anglet.)

La voie large, le chemin de la perdition.

16. En termes de l'Écriture, les lois, les desseins, les commandements de Dieu.

Il [le Seigneur] a fait connaître ses voies à Moïse, et ses volontés aux enfants d'Israël (SACI Bible, Psaumes, CII, 7)

J'ai gardé les voies du Seigneur, et je n'ai point commis d'infidélité contre mon Dieu (SACI ib. Rois, II, 22, 22)

Vous avez aujourd'hui choisi le Seigneur, afin qu'il soit votre Dieu, afin que vous marchiez dans ses voies (SACI ib. Deutéron. XXVI, 17)

Préparez la voie du Seigneur, rendez droits ses sentiers (SACI ib. Év. selon St Matthieu, 3)

Elle [la mère de M. de Montausier] employa ses premiers soins à lui apprendre les principes d'une fausse religion [le protestantisme] ; égaré dès qu'il entra dans les voies de Dieu, nourri depuis par les maîtres mêmes de l'erreur (FLÉCH. Duc de Montausier.)

Que vos miséricordes sont infinies, ô mon Dieu, s'écrie-t-elle [une âme fidèle] avec le prophète !.... vous avez suivi de près toutes mes voies (MASS. Avent, Bonh. des justes.)

Moyens dont Dieu se sert pour conduire les choses humaines.

Faisons taire la raison humaine ; entrons dans les voies de Dieu (BOSSUET 1er sermon, Quinquagés. I)

Je ne connais pas les voies secrètes que Dieu a tenues (BOURDAL. Carême, I, Prédestin. 382)

Les voies de Dieu sur nous sont pleines d'équité et de sagesse (MASS. Carême, Tiéd. 2)

L'ermite soutint toujours qu'on ne connaissait pas les voies de la Providence, et que les hommes avaient tort de juger d'un tout dont ils n'apercevaient que la plus petite partie (VOLT. Zadig, 20)

Terme de mystique. Voies intérieures, moyens de parvenir à la perfection.

17. Terme de l'Écriture. La voie, les voies des hommes, leur conduite morale.

La sagesse de l'homme habile est de bien comprendre sa voie ; l'imprudence des insensés est toujours errante (SACI Bible, Prov. de Salom. XIV, 8)

Les yeux de Dieu sont sur les voies des hommes, et il considère toutes leurs démarches (SACI ib. Job, XXXIV, 21)

Il marcha dans les voies des rois d'Israël, comme la maison d'Achab (SACI ib. Rois, IV, 8, 18)

Je te jugerai selon tes voies, et tu sauras que je suis le Seigneur (BOSSUET 2e sermon, Impénit. 2)

Comme les peuples marchaient chacun en sa voie (BOSSUET Hist. I, 3)

Ô mon Dieu ! vous avez vu ses voies ; vous l'avez rappelé, lorsqu'il était éloigné (MASS. Or. fun. Conti.)

L'impie s'est égaré dans ses voies, il a suivi son sens réprouvé.

Je t'ai ramenée des extrémités de la terre, des lieux les plus éloignés, des voies détournées où tu te perdais, abandonnée à ton propre sens (BOSSUET Anne de Gonz.)

Toute chair avait corrompu sa voie, les hommes s'étaient abandonnés à toute sorte de crimes.

Tous les états ont corrompu leur voie (MASS. Carême, Vocat.)

18. Fig. Moyen dont on se sert.

Souffrez qu'un chevalier vous venge par les armes ; La voie en est plus sûre (CORN. Cid, III, 2)

À lui rendre service elle m'ouvre une voie (CORN. Sertor. II, 5)

Ne faites rien par la voie de la violence (SACI Bible, Ecclésiastique, x, 6)

Des biens gagnés par une voie illégitime (PASC. Prov. VIII)

Vous ne prenez pas les voies naturelles pour faire croire un point de fait (PASC. ib. XVIII)

Croyez-vous que les rois puissent employer d'abord la violence pour soutenir leurs prétentions, sans avoir tenté toutes les voies de douceur et d'humanité ? (FÉN. Tél. XXIII)

L'ambition, dont les voies sont toujours longues et pénibles (MASS. Pet. carême, Purificat.)

Toutes les voies furent bonnes pour parvenir à l'empire (MONTESQ. Rom. 21)

Si vous ne trouvez pas une voie, vous qui habitez la superbe ville de Paris, comment voulez-vous que j'en trouve, moi qui suis chez les antipodes, dans un désert entouré de précipices ? (VOLT. Lett. d'Argental, 1er avr. 1772)

Il ne me paraît de vrai dans tout cela [dispute sur les forces vives, sur la moindre action] que l'ancien axiome, que la nature agit toujours par les voies les plus simples ; encore cette maxime demande-t-elle beaucoup d'explications (VOLT. Mél. litt. à M. König.)

Celui qui m'a offensé par faiblesse retrouvera toujours une voie pour rentrer dans mon coeur ; un coquin n'en trouvera jamais (VOLT. Lett. en vers et en prose, 57)

Ce nouveau contrat servit d'hypothèque à un emprunt de 12 millions de livres en rentes viagères à dix pour cent, et par voie de loterie (RAYNAL Hist. phil. IV, 27)

On commença à prévoir qu'un génie ardent, inquiet, accoutumé aux voies courtes, n'attendrait pas huit mois [à Witepsk], quand il sentait son but à sa portée [Moscou] (SÉGUR Hist. de Nap. v, 1)

Être dans la bonne voie, employer les moyens convenables.

Être dans la bonne voie, signifie aussi se conduire bien.

On est sûr d'être dans la bonne voie, dès qu'on a choisi celle que le monde condamne (MASS. Panégyr. St Louis.)

Préparer la voie, les voies, lever les premiers obstacles.

Je veux par ce récit vous préparer la voie (CORN. le Ment. III, 2)

Ce qu'il y avait de plus beau dans cette loi [des Hébreux], c'est qu'elle préparait la voie à une loi plus auguste (BOSSUET Hist. II, 3)

Voilà comme on prêche la réforme ; c'est ainsi qu'on met en pièces le christianisme, et qu'on prépare la voie à l'Antechrist (BOSSUET Var. XV, 121)

Nous l'avons bien servi [l'abbé de Prades], le marquis d'Argens et moi, en préparant les voies ; c'est, je crois, la seule fois que j'ai été habile (VOLT. Lett. Mme Denis, 19 août 1752)

Tenter la voie, faire le premier essai.

Être en voie d'accommodement, de s'accommoder, en voie de faire quelque chose, y travailler, s'y disposer, être en train de, prêt à....

19. Terme de jurisprudence. Voies de droit, recours à la justice dans les formes légales.

Voie de droit, moyen indiqué par la loi pour l'exercice d'un droit ou pour l'exécution d'un acte.

Voie de fait, au singulier, tout acte par lequel on s'empare violemment d'une chose sur laquelle on n'a pas de droit reconnu.

Comme un usurpateur qui, par violence et par voie de fait, se rendrait maître d'un héritage (BOURDAL. Exhort. Charité envers les pauvres, I, p. 9)

Voies de fait, au pluriel, actes de violence, duel, mauvais traitements.

Le régent défendit les voies de fait au duc de Richelieu ou au comte de Bavière, qui, ayant eu ensemble quelques paroles vives, avaient pris un rendez-vous (DUCLOS Oeuv. t. v, p. 223)

Par voie parée, en forme exécutoire.

20. Terme d'administration et de finances. Voies et moyens, les revenus de tout genre dont l'État dispose

21. Terme de chimie. Manière de faire quelques opérations.

Voie sèche, nom des procédés qui consistent à traiter les corps par le feu.

Voie humide, nom des procédés qui consistent à traiter les corps par l'eau ou par quelque autre liquide.

22. Claire voie, voyez CLAIRE-VOIE, qui est le mode d'écrire aujourd'hui usité.

Que ce soit un bonnet mince à claire voie (J. J. ROUSS. Ém. II)

HISTORIQUE

XIe s.Entre en sa veie, si s'est acheminez (Ch. de Rol. XXVI)Tant chevalcherent e veies e chemins (ib. XXX)

XIIe s.De haute honor sui en voie, Quant en tele [dame] ai mon cuer mis (Couci, p. 120)De maint ennui [j'] ai puis esté servis, Et eschapez de perilleuse voie (ib. p. 124)

XIIIe s.Li jours que ele dut sa voie avoir emprise (Berte, VI)Car je n'i sai la voie, s'ele ne m'est monstrée (ib. XLVI)En la voie [il] la met, à Dieu l'a commandée (ib.)Car Diex maint desvoyé bien à voie ramaine (ib. L)Il m'enseigna la voie [le chemin] (ib. LIII)Diex, fait-ele en son cuer, tenez m' [moi] en droite voie (ib. CVI)Si s'en vont la voie ferrée, Et tant ont le chemin tenu.... (Ren. 5741)Mès s'il vos plest, biax amis chiers, Un petit avant mangeroie ; Il a jusqu'à la cort grant voie (ib. 27794)Va ta voie, fet il, bricon (ib. t. III, p. 48)Et nous vous ferons voie à nos brans acerés ; Qui nous encontrerons moult iert mal asenés (Ch. d'Ant. VIII, 135)C'est max [mal] de destorber ciaus qui sunt en voie de bien fere (BEAUMANOIR XXV, 25)Il ont deus voies de lor droit porcacier (BEAUMANOIR XI, 5)Qui erre contre le [la] foi, comme en mescreance, de lequele il ne veut venir à voie de verité.... il doit estre ars [brûlé].... (BEAUMANOIR XXX, 11)De la voie [voyage] que il [Louis XI] fist à Thunes [Tunis], ne weil je riens conter ne dire (JOINV. 300)

XIVe s.Un homme est cause de ses enfans en voye de nature, et est cause de ses operacions en voye de meurs (ORESME Éth. 71)Ne plaingniez tel avoir ; de maise [mauvaise] voie vint, De pute part reva (Baud. de Seb. VIII, 33)Michault fu condampné par la loy de Tournay en une amende de LX livres, et à faire une voie à saint Jaques en Galice (DU CANGE via ultramarina.)

XVe s.Si leur avint que les mareschaux de l'ost et les coureurs trouverent entre voies une bonne ville et grosse et bien fermée de fossés et de palis, si l'assaillirent fortement (FROISS. I, I, 156)Lors se recuillirent tous ses compagnons et se mirent à pied, et chasserent leurs chevaux en voie, car ils les sentoient trop foulés (FROISS. I, I, 327)Et veez ci venir le chevalier au rivage ; on lui fit voie, on le mena devant le roi qui estoit en une chambre (FROISS. II, II, 109)[Ils] porterent oudit hostel douze voies d'eaue, lesquelles ilz mistrent dedens une cuve à l'entrée de l'huis (Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 247)Entre les gens de guerre avoit eu paroles, de telles manieres que, gueres ne s'en falloit, alloient jusques à la voie de faict (JUVÉN. 1380)Tout bon conseil ils ont degecté, et cherché toutes voies qui leur estoient nuysibles (COMM. V, 9)

XVIe s.Mon Dieu, guide-moy et convoye.... Et dresse devant moy ta voye, Que ne fourvoye (MAROT IV, 234)Detester toute voye de tromperie (MONT. I, 24)Ilz appaisoient les differents avec la raison par voye d'appointement, ne permettans point, s'il leur estoit possible, que l'on vinst à la voye de faict et des armes (AMYOT Numa, 21)Prit un collet ouvert à rare voye, Entre-broché de fils d'or et de soie, Rare, subtil, à replis bien tissus (RONS. 638)À Paris, une voye de bois, c'est autant que si on disoit une chartée de bois (H. EST. Précell. p. 143)En longue voye paille poise (GÉNIN Récréat. t. II, p. 239)S'il [Calvin] eust tourné son esprit à la bonne voye, il pouvoit estre mis au parangon des plus signalés docteurs de l'eglise (PASQUIER Recherches, VIII, 55)

ÉTYMOLOGIE

Norm. vaie ; wall. vôie ; prov. esp. et it. via ; du lat. via, ou, dans le parler des gens de la campagne, veha, osque veia, chariot, qui se rapporte à vehere ; sanscr. vah, porter (voy. VÉHICULE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VOIE. Ajoutez :

23. Hotte à claire-voie.

Ce sont les femmes qui récoltent les épinards, l'oseille, le persil, montent les voies.... le garçon qui conduit la voiture de légumes à la halle, décharge les voies, les mannes (Journ. offic. 8 avril 1876, p. 2542, 2e col.)

VOIR [voir]

1. Recevoir les images des objets par le sens de la vue.

Mais enfin je l'ai vu, vu de mes yeux, vous dis-je (LA FONT. Fabl. IX, 1)

Je vous di Que j'ai vu de mes yeux un crime si hardi.... Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux vu, Ce qui s'appelle vu (MOL. Tart. v, 3)

De quels yeux le regardions-nous, [Louis XIV], lorsque, aux dépens d'une santé qui nous est si chère, il voulait bien adoucir nos cruelles inquiétudes par la consolation de le voir ? (BOSSUET Louis de Bourbon.)

Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue (RAC. Phèdre, I, 3)

Celle-ci, j'en suis sûre, n'allait et venait par le monde que pour se montrer, que pour dire : voyez-moi ; elle ne vivait que pour cela (MARIVAUX Marianne, 7e part.)

Nous savons que du fond d'un puits très profond l'on voit les étoiles en plein jour (BUFF. Hist. min. Introd. t. VIII, p. 257)

Qui est-ce qui a vu Dieu ? c'est Raphaël, c'est le Guide ; qui est-ce qui a vu Moïse ? c'est Michel-Ange (DIDER. Pensées sur la peint. Oeuv. t. XV, p. 229, dans POUGENS.)

Si, pendant une belle nuit et dans un lieu dont l'horizon soit à découvert, on suit avec attention le spectacle du ciel, on le voit changer à chaque instant (LAPLACE Exp. I, 1)

L'heureuse invention du télescope... en nous faisant voir les étoiles au moment même où le soleil est le plus élevé (LAPLACE ib.)

Comme je vous vois, se dit pour affirmer qu'on a très réellement et très bien vu quelque objet.

Élise : Vous avez vu le diable. - Folidor : Oui, comme je vous vois (LEGRAND l'Amour diable, sc. 6)

Voir des chandelles, voy.

CHANDELLE

.

Je le vois d'ici, se dit quand une personne se représente vivement quelqu'un ou quelque chose qui est hors de sa présence.

Nous avons ri aux larmes de votre madame de la Charce et de Philis, sa fille aînée, âgée de trente-neuf ans ; je la vois d'ici (SÉV. 215)

Dans un sens analogue. Votre lettre m'apprend que vous êtes en Italie ; je suis étonné de vous y voir.

Vous serez étonné de voir si loin [au fond de l'Espagne] un homme qui prend si peu de plaisir à courre, et qui avait tant de hâte de se rapprocher de vous (VOIT. Lett. 39)

Fig.

Le chien ne perd pas l'objet de sa poursuite ; il voit, de l'odorat, tous les détours du labyrinthe, toutes les fausses routes où on a voulu l'égarer (BUFF. Chien.)

Absolument. Voir distinctement, confusément. Voir clair. Voir double. Voir mal. Il ne voit goutte.

Je vois de loin, j'atteins de même (LA FONT. Fabl. IV, 19)

Un astrologue un jour se laissa choir Au fond d'un puits ; on lui dit : pauvre bête, Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir, Penses-tu lire au-dessus de ta tête ? (LA FONT. ib. II, 13)

Ni le désir de voir, ni celui d'être vue Ne me font visiter une cour inconnue (LA FONT. Psyché, II, p. 196)

Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler ; Je sentis tout mon corps et transir et brûler (RAC. Phèdre, I, 3)

Auras-tu donc toujours des yeux pour ne point voir, Peuple ingrat ? (RAC. Athal. I, 1)

Quand on ne veut point voir, madame, on ne voit point (FAGAN Rendez - vous, sc. 5)

Quand il [l'aveugle de Cheselden] commença à voir, les objets lui parurent toucher la surface extérieure de son oeil ; la raison en est sensible (CONDIL. Traité sens. III, 5)

Voir, c'est avoir ; allons courir (BÉRANG. Bohémiens.)

En cet emploi, il se construit avec y. Il n'y voit pas. Il n'y voit goutte.

Ne pas voir comme les autres, avoir une particularité dans la vision.

Fig.

Je ne vois pas comme les autres hommes ; il y a longtemps qu'on me l'a reproché (J. J. ROUSS. Émile, Préf.)

Fig. Voir de loin, voir bien loin, avoir de la pénétration, de la prévoyance.

Fig. Il ne faut pas voir de si loin, il ne faut pas tant s'inquiéter de l'avenir.

Peut-être que ce projet changera, il ne faut point voir de si loin (SÉV. 578)

Fig. Il ne voit pas plus loin que son nez, que le bout de son nez, il est sans prévoyance, sans intelligence.

Fig. Voir de bon oeil, de mauvais oeil, voir d'un autre oeil, voir des mêmes yeux, voy.

OEIL, n° 4

.

Fig. Il a vu la mort de près, il a été sur le point de périr.

J'ai vu de près le Styx, j'ai vu les Euménides (CHAULIEU Au marquis de la Fare.)

2. Il se dit par rapport à l'action ou à l'état d'une personne, d'une chose.

Je l'ai vue [Mme la Palatine] dans la faction, je l'ai vue dans le cabinet, et je lui ai trouvé partout également de la sincérité (RETZ Mém. t. I, liv. II, p. 301, dans POUGENS)

Un philosophe vous dira en vain que vous devez être rassasiés d'années et de jours, et que vous avez assez vu les saisons se renouveler et le monde rouler autour de vous (BOSSUET le Tellier.)

Elle que j'avais vue si attentive pendant que je rendais le même devoir à sa mère (BOSSUET Duch. d'Orl.)

Il me semble que je vois encore tomber cette fleur [un fils de Louis XIV mort dans l'enfance] (BOSSUET Mar.-Thér.)

Elle avait plus d'envie de le voir saint qu'elle n'avait de joie de le voir maître du monde (FLÉCH. Hist. de Théodose, III, 50)

J'ai vu mon père mort et nos murs embrasés ; J'ai vu trancher les jours de ma famille entière, Et mon époux sanglant traîné sur la poussière (RAC. Andr. III, 6)

Fig.

Et, résigné à la Providence, il vit sans inquiétude frémir à l'entour les flots irrités (BOSSUET le Tellier.)

En cet emploi, voir est quelquefois suivi d'un verbe actif avec le sens passif ; par exemple : j'ai vu tirer un coup de feu par cette fenêtre ; ce qui peut s'interpréter ainsi : j'ai vu qu'un coup de feu a été tiré par cette fenêtre.

Que l'on voie ébranler par la fureur de l'onde Les fondements du monde (RACAN Ps. XLV)

Ton bonheur n'est couvert que d'un peu de nuage, Et tu n'as rien perdu pour le voir différer (CORN. Cid, II, 3)

L'autre [Jules César], tout débonnaire, au milieu du sénat, A vu trancher ses jours par un assassinat (CORN. Cinna, II, 1)

Voir quelque chose à quelqu'un, voir qu'il a cette chose.

J'ai pitié de vous voir la confusion que vous avez (MOL. Festin, I, 3)

Quoique tu sois dans un équipage bien différent de celui que je te vis à Bruxelles (HAMILT. Gram. 5)

À côté de : je l'ai vu faire cela, on dit aussi : je lui ai vu faire cela.

Une certaine scène d'une petite comédie que je leur ai vu essayer (MOLIÈRE Sicilien, 3)

Là on lui verra mépriser l'Allemagne conjurée... (BOSSUET Louis de Bourbon.)

Ce ris dédaigneux qu'excitent les personnes simples, lorsqu'on leur voit croire des choses impossibles (BOSSUET Anne de Gonz.)

On leur voyait [aux solitaires de la Thébaïde] multiplier leurs oraisons, inclinations ou génuflexions jusqu'à cent fois, jusqu'à deux cents fois, et même beaucoup plus souvent pendant le jour (BOSSUET Ét. d'orais. VI, 40)

Il l'aime ; mais enfin cette veuve inhumaine N'a payé jusqu'ici son amour que de haine ; Et chaque jour encore on lui voit tout tenter Pour fléchir sa captive ou pour l'épouvanter (RAC. Andr. I, 1)

Se voir quelque objet, voir à soi, voir que l'on a cet objet.

Je me vois un amant qui, sans se rebuter, Applique tous ses soins à me persécuter (MOL. D. Garcie, IV, 8)

Familièrement et par menace. Faites cela, et vous verrez, c'est-à-dire vous verrez que je vous en ferai repentir.

Fig. Voir venir quelqu'un, pénétrer ses desseins.

Voir venir quelqu'un, signifie aussi attendre ses ouvertures.

Voyons-le venir, et jouons serré (BEAUMARCH. Mar. de Fig. III, 5)

Absolument. Voir venir, laisser les choses se faire pour se décider en conséquence. Toutes les mesures de précaution sont prises, il faut voir venir.

Familièrement, comme par défi. Je voudrais bien voir cela. C'est ce qu'il faudra voir. Nous verrons bien. Voyons s'il osera.

Il vous a sans doute contenté ; j'aurais bien voulu voir qu'il ne l'eût point fait, reprit avec impatience mon financier (MARIVAUX Paysan parvenu, 6e partie.)

Familièrement. Je voudrais bien vous voir à ma place, je voudrais bien vous y voir, se dit, quand on est dans une position embarrassante, à quelqu'un qui nous donne de vains conseils.

Ironiquement, il fait beau voir, il ferait beau voir, c'est, ce serait un spectacle ridicule. Il fait beau vous voir, à votre âge, vous amuser à ces bagatelles-là.

3. En un sens étendu, être témoin, soit qu'on voie de ses yeux, soit qu'on ne fasse qu'entendre parler.

Je sais que de Néarque il doit voir le supplice (CORN. Poly. III, 3)

Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines, la félicité sans bornes aussi bien que les misères.... (BOSSUET Reine d'Angleterre.)

Avant lui [Louis XIV], la France presque sans vaisseaux tenait en vain aux deux mers ; maintenant on les voit couvertes, depuis le levant jusqu'au couchant, de nos flottes victorieuses (BOSSUET Mar.-Thér.)

Je vis une affliction sans mesure [chez le roi et la reine après la mort d'un enfant] ; mais je vis aussi des deux côtés la foi également victorieuse ; je vis le sacrifice agréable de l'âme humiliée sous la main de Dieu.... (BOSSUET ib.)

Avec cette prodigieuse compréhension de tout le détail et du plan universel de la guerre, on le voit toujours attentif à ce qui survient (BOSSUET Louis de Bourbon.)

Le voyez-vous, ce conquérant, avec quelle rapidité il s'élève de l'Occident comme par bonds et ne touche pas à terre ? (BOSSUET ib.)

À quatre attaques différentes, on vit tout ce qu'on peut soutenir et entreprendre à la guerre (BOSSUET ib.)

Ces trois grands hommes [Judas, Jonathas et Simon Machabée] virent les rois de Syrie et tous les peuples voisins conjurés contre eux, et, ce qui était le plus déplorable, ils virent à diverses fois ceux de Juda même armés contre leur patrie et contre Jérusalem (BOSSUET Hist. II, 5)

Ç'a été dans notre siècle un grand spectacle de voir dans le même temps et dans les mêmes campagnes ces deux hommes [Condé et Turenne].... tantôt à la tête de corps séparés, tantôt unis... (BOSSUET Louis de Bourbon.)

Ô paroles qu'on voyait sortir de l'abondance d'un coeur qui se sent au-dessus de tout, paroles que la mort présente et Dieu, plus présent encore, ont consacrées (BOSSUET Duch. d'Orl.)

Nous avons vu toute la race royale presque éteinte.... le roi, qui avait passé d'une minorité orageuse au règne le plus glorieux....retomber de cette gloire dans des malheurs presque supérieurs à ses anciennes prospérités (MASS. Or. fun. Louis le Grand.)

Ce prince [Louis XIV].... qui vit un si long cours de prospérité finir par des disgrâces (MASS. Or. fun. Madame.)

Vous me verrez, sinon tel que je suis, au moins tel que je me vois moi-même (J. J. ROUSS. Ém. IV)

Être beau à voir, se dit de gens ou d'objets qui méritent d'être vus.

Nous étions beaux à voir autour d'un bol en feu, Buvant sa flamme (C. DELAVIGNE Enfants d'Edouard, II, 3)

Je ne le verrai pas, nous ne le verrons pas, je serai mort, nous serons morts quand cela arrivera.

Que vois-je ? se dit dans le style oratoire et poétique pour se représenter vivement quelque chose.

Que vois-je durant ce temps [l'agonie de le Tellier] ? des enfants percés de douleur.... que vois-je encore ? une femme forte, pleine d'aumônes et de bonnes oeuvres.... (BOSSUET le Tellier.)

Les objets qu'il [Lamotte] parcourt ne sont liés que par des que vois-je et que vois-je encore ? c'est une galerie de tableaux, et, qui pis est, de tableaux mal peints (MARMONTEL Oeuv. t. IX, p. 38)

Que vois-je ? Qu'est-ce que je vois ? Sert aussi à exprimer la surprise.

Que vois-je ? mon rival et Trufaldin ensemble ! (MOL. l'Ét. II, 8)

Ô heureux Idoménée ! s'écria-t-il encore, que vois-je ! quels malheurs évités ! quelle douce paix au dedans ! (FÉN. Tél. IX.)

Vertu de mes ancêtres ! qu'est-ce que je vois ? un homme ici ! (C. DELAV. le Cons. rapport. II, 4)

On dit dans le même sens : Qu'ai-je vu ?

Rodrigue apercevant la chaîne : Qu'ai-je vu ? (C. DELAV. la Fille du Cid, II, 9)

On n'a jamais vu pareille chose, une pareille chose, on n'a jamais rien vu de pareil, cela n'est jamais arrivé, n'a jamais été.

On ne voit guère Les hommes en ce siècle accueillir la misère (PIR. Métrom. v, 4)

Vit-on jamais rien d'égal ? se dit par indignation, par étonnement, par admiration.

On dit de même :

Qui vit jamais rien de si extraordinaire ? Voyez l'insolence ! Voyez quelle insolence ! Voyez la langue ! (MOL. Tart. I, 1)

Vois, voyez, se dit aussi pour attirer l'attention.

Mais voyez donc ce morveux, comme il est joli ! (BEAUMARCH. Mar. de Fig. II, 6)

Voir se dit d'un temps qu'on aperçoit à une date plus ou moins prochaine.

Comme M. de Grignan doit être parti pour l'assemblée, nous commencerons à voir le jour de votre départ (SÉV. 21 oct. 1676)

J'ai vu le temps que l'on faisait..., dans un temps dont j'ai été témoin, l'on faisait....

J'ai vu que, j'ai vu le temps où.

Mais on ne parle plus qu'on fasse de romans ; J'ai vu que notre peuple en était idolâtre (CORN. la Gal. du Pal. I, 6)

J'ai vu que les procès ne donnaient point de peine ; Six écus en gagnaient une demi-douzaine (RAC. Plaid. I, 8)

Je vis l'heure que..., je vis le moment où une chose allait se faire, peu s'en fallut.

Je vis l'heure avant hier au soir que M. le cardinal lui en ferait donner [des coups de bâton à Beautru] (RETZ II, 147)

J'ai vu l'heure que le parterre allait vous siffler (BARON Homme à bonnes fort. IV, 6)

4. Voir le jour, voir qu'il est jour.

Brinon, mon ami, lui dis-je avec un grand soupir, fermez le rideau [du lit], je suis indigne de voir le jour (HAMILT. Gram. 3)

Poétiquement et fig. Voir le jour, la lumière, l'astre qui nous éclaire, être en vie.

Tu vois le jour, Cinna ; mais ceux dont tu le tiens.... (CORN. Cinna, v, 1)

Il voit l'astre qui vous éclaire (RAC. Esth. II, 3)

Bientôt de Jézabel la fille meurtrière, Instruite que Joas voit encor la lumière.... (RAC. Athal. IV, 3)

Je reçus et je vois le jour que je respire, Sans que père ni mère ait daigné me sourire (RAC. Iph. II, 1)

Il n'est pas digne de voir le jour, il a fait quelque action infâme, il n'est pas digne de vivre.

En parlant des ouvrages de l'esprit, être publié, La censure a empêché cet écrit de voir le jour.

5. Regarder avec attention. Voyez ce tableau. Ce spectacle mérite d'être vu. Voir un objet au microscope.

Voyez comme elle frappe cette poitrine innocente, comme elle se reproche les moindres péchés, comme elle abaisse cette tête auguste devant laquelle s'incline l'univers (BOSSUET Mar.-)

Thér Voyez si mes regards sont d'un juge sévère (RAC. Andr. III, 7)

Voyez que les femmes du peuple portent des habits de soie, et qu'il n'y a plus de maisons neuves sans de grands trumeaux de glace (D'ARGENSON Mém. Bibl. elzév. t. v, p. 368)

Ironiquement, voyez un peu.

Voyez un peu l'habile homme, avec son benêt d'Aristote (MOL. Méd. malgré lui, I, 1)

Voyons, sorte d'exclamation par laquelle on prie ou enjoint. Voyons, soyez plus raisonnable.

Familièrement. Voyez-vous, vois-tu, se disent sans ajouter au sens et seulement pour attirer l'attention. Vois-tu bien, tu ne me persuaderas pas.

Voyez-vous, madame, le silence m'est mortel ! (BARON Homm. à bonn. fort. I, 4)

J'y ai fait tant de corrections [au Triumvirat].... voyez-vous, je cherche par un travail assidu à mériter vos bontés (VOLT. Lett. d'Argental, 18 avr. 1764)

Ah ! ouiche ! on ne l'aura [un ruban], vois-tu, qu'avec ma vie (BEAUMARCH. Mar. de Fig. I, 7)

Familièrement. Il faut voir comme je l'ai rembarré, comme je l'ai relevé, je n'ai pas manqué à le rembarrer, à le relever.

Il faut voir..., espèce de refrain que plusieurs femmes de la cour mettent au commencement de tout ce qu'elles disent (DE CAILLIÈRES 1690)

6. Observer avec précision.

S'il y a peu d'hommes qui sachent voir un fait avec toutes ses circonstances, il y en a moins encore qui sachent voir les opinions telles qu'elles sont (CONDIL. Hist. anc. III, 2)

On n'a pas communément bien vu quand on n'a pas tout vu (SENNEBIER Ess. art d'observ. t. I, p. 230, dans POUGENS)

Absolument.

Il avait été si longtemps à ne faire que voir qu'il n'avait pas eu le loisir de songer tant à deviner ; mais on doit convenir qu'il n'y a pas moins de sagacité d'esprit à bien voir en cette matière qu'à deviner (FONT. Méry.)

Tout le monde ne sait pas voir ; on prend pour l'objet entier la première face que le hasard nous en a présentée (FONT. Dodart.)

L'art de voir, cet art si utile, si universel, n'est pas commun ; je renvoie aux mémoires sur les insectes et à l'histoire des polypes tous ceux qui n'en possèdent pas les règles (BONNET Contempl. nat. Oeuv. t. VIII, p. 259)

Dans un siècle où l'on cherchait, où l'on commençait à voir, Descartes vit mal la nature, parce qu'il voulut la voir seul, parce qu'il voulut la voir tout entière (BAILLY Hist. astr. mod. t. II, p. 201)

7. Remarquer, faire des observations en lisant.

Où avez-vous vu ce passage ? Voyez combien, dans Euripide, le caractère de Polynice devient intéressant par celui d'Étéocle son frère ; et, dans Sophocle, le caractère d'Électre par celui de Chrysothémis sa soeur (BARTHÉL. Anach. ch. 71)

Voyez, se dit pour indiquer un renvoi. Voyez ci-dessous. Voyez la note ci-contre.

Ce philosophe, trop injuste ennemi de la monarchie, qui, chargé, dans un dictionnaire de morale, de l'article citoyen, voulait le réduire à ces deux mots : Citoyen, voyez république (D'ALEMB. Élog. l'ab. de St-P. note 8)

Voir se dit à l'infinitif dans un sens analogue. Voir sur cette matière tel auteur.

8. Voir une femme, avoir avec elle un commerce charnel.

[Louis XI] conçut tant de chagrin de la mort de son premier fils Joachim, qu'il fit voeu de ne plus voir d'autre femme que la reine, et l'on prétend qu'il a gardé ce voeu (DUCLOS Oeuv. t. III, p. 349)

9. Dominer, en parlant de quelque hauteur d'où on aperçoit un objet inférieur. Cette hauteur voit la place.

Chargé de m'emparer d'une hauteur voisine Qui voit le camp romain, le serre et le domine (B. SAURIN Spartac. IV, 1)

9. Cette hauteur voit tel ouvrage à revers, de cette hauteur on voit l'ouvrage et on peut le battre par derrière.

Absolument. Avoir vue sur. Cette maison voit sur un jardin, sur la rue.

10. Dans le langage élevé et poétique, il se dit des choses qui sont témoins de.

Ce prince victorieux triomphait dans Babylone, dont il fit la plus grande ville, la plus forte et la plus belle que le soleil eût jamais vue (BOSSUET Hist. Il, 4)

Mais le jour fatal était venu : c'était le dixième d'août, qui avait déjà vu brûler le temple de Salomon (BOSSUET ib. II, 8)

Je tomberai comme une fleur Qui n'a vu qu'une aurore (RAC. Esth. I, 5)

J'ai visité l'Élide, et, laissant le Ténare, Passé jusqu'à la mer qui vit tomber Icare (RAC. Phèdre, I, 1)

Beaux arbres, qui m'avez vu naître, Bientôt vous me verrez mourir ! (CHAUL. Louanges de la vie champ. 1710)

Ce port d'Aigues-Mortes, devenu aujourd'hui une plage inutile, vit partir la flotte la plus nombreuse et la mieux pourvue qui ait jamais vogué sur les mers (VOLT. Panég. St Louis.)

L'Europe vit avec étonnement des flottes russes pénétrer du fond de la mer Baltique auprès des Dardanelles, et brûler les flottes turques vers Smyrne (VOLT. Frag. sur l'hist. 22)

Fig. Cette mer a vu bien des naufrages, il y a eu bien des naufrages sur cette mer.

11. Voir quelqu'un, lui faire une visite.

Sous l'ancienne monarchie, on disait : il n'a point encore vu le roi depuis son retour, il ne s'est pas présenté devant le roi depuis son retour. Il a vu le roi dans son cabinet, il a eu une audience particulière du roi.

Aller voir quelqu'un, aller chez lui pour lui rendre visite.

Cet empereur.... Qu'on n'alla jamais voir sans revenir heureux (BOILEAU Épît. I)

En ce sens, un aveugle même dirait : j'irai vous voir.

Voir ses juges, les solliciter.

On va chez les présidents, chez les conseillers ; en trois jours on voit vingt-deux juges ; on crie, on fait du bruit (SÉV. 531)

Avez-vous eu le soin de voir mon secrétaire ? Allez lui demander si je sais votre affaire (RAC. Plaid. II, 10)

Voir un malade, lui donner des soins en qualité de médecin.

De plus j'ai été à Ruel voir un malade (MOL. Am. méd. II, 3)

Allez voir vos malades, et me laissez en repos (HAUTEROCHE Crisp. médec. II, 1)

On dit la même chose d'un directeur ou d'un confesseur qui, pour le spirituel, donne des soins à un malade.

12. Fréquenter. Voir bonne compagnie.

Aucune des femmes que je vois ne me fait oublier que je ne vous vois pas (MAINTEN. Lett. à Mme de Ventadour, 5 juill. 1712)

Depuis cinq ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois (RAC. Bérén. II, 2)

Tout jeune que j'étais, ce maréchal [Tourville] me voyait (SAINT-SIMON 7, 92)

Ces curiosités passagères ne sont pas si glorieuses pour lui que l'assiduité constante de ceux qui voulaient véritablement le voir, et non pas seulement l'avoir vu (FONTEN. Malebranche.)

J'ai assez vu la plupart des Mécènes et des grands pour n'avoir point à m'en louer, et assez peu pour n'avoir point à m'en plaindre (D'ALEMB. Oeuv. t. III, p. 103)

Ce n'est pas un homme à voir, ce n'est pas une femme à voir, c'est un homme, une femme de mauvaise réputation qu'il ne faut pas fréquenter.

Je ne le vois pas, je ne le vois plus, j'ai rompu avec lui.

Ne voir personne, vivre dans la retraite.

Ne voir personne, se dit d'un homme qui ne reçoit pas, qui a défendu sa porte.

On dit dans le même sens : il est malade, on ne le voit pas, on ne le verra pas aujourd'hui, personne ne peut le voir.

Eh bien ! mon oncle est-il en état d'être vu ? - Ah ! monsieur, depuis hier il est encor déchu (REGNARD le Légat. I, 2)

Personne ne peut le voir, se dit aussi d'un prisonnier.

13. Voir en songe, imaginer en dormant.

Ce fut un songe admirable [qui fit la conversion de la princesse palatine], de ceux que Dieu même fait venir du ciel par le ministère des anges, dont les images sont si nettes et si démêlées, où l'on voit je ne sais quoi de céleste (BOSSUET Anne de Gonz.)

14. S'informer. Voyez s'il est chez lui. Je vais voir s'il est revenu.

Familièrement. Allez voir si j'y suis, se dit à une personne, ordinairement inférieure, dont on se débarrasse.

Taisez-vous, péronnelle ; Rentrez ; et là dedans allez voir si j'y suis (REGNARD le Distr. I, 4)

15. Apprécier par quelqu'un des sens. Voyez si ce vin est bon. Voyons si cet instrument est d'accord. Il faut voir si cela n'est pas trop chaud. Voyez si c'est la même odeur.

16. Éprouver, essayer. Voyez si cet habit vous va bien. Voyez si vous pourrez résoudre ce problème.

Je m'en vais voir si ces mains toutes-puissantes [Dieu] me seront favorables ou rigoureuses (BOSSUET Ann. de Gonz.)

Voyons si, par mes soins sur le trône élevé, Il osera trahir l'amour qui l'a sauvé (RAC. Bajaz. IV, 4)

Nous allons voir, nous allons essayer.

Argante : Tous leurs discours seront inutiles. - Scapin, à part : Nous allons voir (MOL. Scapin, I, 6)

Lisette : L'apprivoiser, monsieur ? vous perdrez votre temps. - Le chevalier : Nous allons voir ; suis-moi (REGNARD le Distr. I, 7)

17. Inspecter avec autorité.

Qu'avez-vous à voir dans ma maison ? Dans ces misères-là je n'ai plus rien à voir, Et je sais là-dessus tout ce qu'on peut savoir (GRESSET le Méch. v, 8)

Fig. N'avoir rien à voir, avec un nom de chose pour sujet, n'avoir rien de commun avec.

La fade galanterie n'a certainement rien à voir dans cette pièce (VOLT. Lett. Thibouville, 22 févr. 1773)

Absolument. Allez voir aux ouvriers. Voyez à la dépense.

18. Mettre de l'attention, de l'application à examiner une chose. Il faudra voir ce qu'il y a à faire là dedans. Cette affaire a été vue par d'habiles gens. Le rapporteur n'a pas encore vu mon procès.

Mettez-vous en ma place, et voyez ce que je puis faire (MOL. l'Av. IV, 1)

Ceci est à voir, il faut l'examiner, le vérifier.

Je verrai, nous verrons, il faut voir, se disent lorsqu'on prend un délai pour se décider dans une affaire.

Mme de Lyonne m'a dit : je verrai, je parlerai, du ton dont on dit le contraire (MAINTENON Lett. à Mme de Chantalou, 28 avril 1666)

On avait promis à cet officier la croix de Saint-Louis et un avancement ; le cardinal lui dit brusquement qu'on verrait (DUCLOS Oeuv. t. VI, p. 125)

Il ne répondit à l'exposé qu'elle lui fit de sa situation et de celle de sa fille, que par de durs monosyllabes : je verrai.... nous verrons.... avec le temps.... (BERN. DE ST-PIERRE Paul et Virginie.)

Voir que, veiller à ce que (avec le subjonctif). C'est à vous de voir qu'il ne lui manque rien.

Toutefois voyez que, sans y songer, vous n'ayez donné peut-être à sa délicatesse quelque raison particulière de craindre votre éloignement (J. J. ROUSS. Lett. à M. le comte de B. 26 janv. 1765)

Je vous conjure de voir que cet argent soit employé selon sa destination (J. J. ROUSS. Lett. à d'Ivernois, 29 janv. 1768)

On dit dans le même sens : voir à. Voyez à nous faire souper, à nous loger.

Parlons à votre femme, et voyons à la rendre Favorable.... (MOL. Femm. sav. II, 4)

On dit encore : voir de.

Surtout, madame, voyez de tirer ce profit de votre dommage, que la fortune, qui vous a surprise, vous trouve mieux préparée à l'avenir (MALH. Lettres, I, 11)

Parlons à coeur ouvert, et voyons d'arrêter.... (MOL. Mis. II, 1)

En attendant que je sache mieux sur quoi compter, voyez de cacheter plus soigneusement vos lettres, et je verrai de mon côté de m'ouvrir avec vos correspondants une communication directe (J. J. ROUSS. Lett. à d'Ivernois, 31 mars 1766)

19. Acquérir des connaissances par les voyages ou la fréquentation des hommes. Voir beaucoup de pays. Il a vu toutes les cours de l'Europe. Il n'a pas vu le monde.

De telles gens il est beaucoup Qui prendraient Vaugirard pour Rome, Et qui, caquetant au plus dru, Parlent de tout et n'ont rien vu (LA FONT. Fabl. IV, 7)

J'ai tout vu, tout fait, tout usé (BEAUMARCH. Mar. de Fig. v, 3)

Absolument.

Quiconque ne voit guère, N'a guère à dire aussi (LA FONT. Fabl. IX, 2)

Quiconque a beaucoup vu Peut avoir beaucoup retenu (LA FONT. ib. I, 8)

Ce soldat n'a pas encore vu le feu, il n'a pas encore assisté à des combats contre l'ennemi.

Fig. Voir du pays, voy.

PAYS, n° 1

.

Nous en avons vu bien d'autres, cela ne nous étonne pas, nous nous défendrons bien.

Monsieur [Ch. de Sévigné] se vante d'un rhumatisme, quand il n'est pas devant moi ; car ma présence l'embarrasse, et, comme nous en avons bien vu d'autres ensemble, il ne se plaint qu'à demi (SÉV. 323)

N'avoir rien vu que par le trou d'une bouteille, voy.

BOUTEILLE

.

20. Il se dit de Dieu. Dieu voit le fond des coeurs.

La postérité les verra [les actions de Lamoignon] quand.... cependant Dieu les voit, et il en est lui-même la récompense (FLÉCH. Lamoignon.)

Absolument. Dieu voit, les anges voient, Dieu connaît, les anges connaissent.

Il se dit aussi de la vue que les bienheureux ont de Dieu. La béatitude consiste à voir Dieu. Les bienheureux voient Dieu face à face, dans toute la majesté de sa gloire.

Qui considérera que le visage du prince fait toute la curiosité du courtisan, qu'il s'occupe et se remplit pendant toute sa vie de le voir et d'en être vu, comprendra un peu comment voir Dieu peut faire toute la gloire et tout le bonheur des saints (LA BRUY. VIII)

21. Fig. Voir des yeux de l'esprit.

Comme je ne vois pas dans le fond de son coeur (CORN. Sertor. III, 2)

C'est contre cette autorité [celle de l'Église] que les libertins se révoltent avec un air de mépris ; mais qu'ont-ils vu ces rares génies, qu'ont-ils vu plus que les autres... ? (BOSSUET Anne de Gonz.)

Nous voyons ces vérités éternelles toujours les mêmes, et nous les voyons être devant [avant] nous (BOSSUET Connaiss. IV, 5)

Ce qui se fait par un abrégé où l'on voie, comme d'un coup d'oeil, tout l'ordre des temps (BOSSUET Hist. Dessein général.)

Il est indubitable que ce n'est pas en soi-même ni pour soi-même que l'esprit voit l'existence des choses, mais qu'il dépend en cela de quelque autre chose (MALEBR. Rech. vérité, III, II, 5)

Tacite, qui abrégeait tout, parce qu'il voyait tout (MONTESQ. Esp. XXX, 2)

21. Voir tout en Dieu, expression du système de Malebranche : nos perceptions ne peuvent être causées par les objets ; elles ne viennent pas de nous-mêmes ; il faut donc que ce soit Dieu qui nous les donne ; or Dieu est le lieu des esprits, et les esprits subsistent en lui ; donc c'est en lui que nous avons nos idées, et que nous voyons toutes choses.

Quand même ces mots : sentir et voir tout en Dieu formeraient en nous une idée distincte, je demande ce que nous y gagnerions, et en quoi nous serions plus savants qu'auparavant (VOLT. Traité métaph. 3)

22. Comprendre, s'apercevoir.

Vois mieux ce que tu dis, quand tu parles ainsi (CORN. Sertor. I, 1)

Si un soldat à l'armée, ou un gentilhomme à la cour, se trouve en état de perdre son honneur ou sa fortune s'il n'accepte pas un duel, je ne vois pas que l'on puisse condamner celui qui le reçoit pour se défendre (PASC. Prov. VII)

Quand je vois que toutes les entreprises sont inutiles contre sa personne (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Quand ils [les riches] verront que dans un moment leur gloire passera à leur nom, leurs titres à leurs tombeaux.... (BOSSUET le Tellier.)

Je vois que rien n'échappe à votre prévoyance (RAC. Bajaz. II, 1)

Je vois ce que jamais je n'ai voulu penser (RAC. Iphig. II, 5)

Il est impossible, me dit-on, que la matière pense ; je ne vois pas cette impossibilité (VOLT. Traité métaph. 5)

Vois l'homme en Mahomet, conçois par quel degré Tu fais monter au ciel ton fantôme adoré (VOLT. Mahom. I, 4)

Absolument. Voir clair dans une affaire.

23. Juger, apprécier. Il est facile de voir que cela est faux.

Oui, c'est à vous de voir si, par des noeuds si doux, Madame, vous voulez m'attacher tout à vous (MOL. Mis. v, 2)

Parmi les difficultés que ses intérêts [de Condé] apportaient au traité des Pyrénées, écoutez quels furent ses ordres, et voyez si jamais un particulier traita si noblement ses intérêts (BOSSUET Louis de Bourbon.)

Pensent-ils [les esprits forts] avoir mieux vu les difficultés à cause qu'ils y succombent, et que les autres qui les ont vues les ont méprisées ? (BOSSUET Anne de Gonz.)

Elle [l'âme] ne voit plus qu'avec mépris les erreurs qui l'avaient autrefois si tristement abusée (MASS. Carême, Inconst.)

C'est ainsi qu'il [Alexandre] fit ses conquêtes : voyons comment il les conserva (MONTESQ. Esp. x, 14)

Après avoir satisfait aux objections, voyons les raisons qui peuvent servir de preuves à notre explication (BUFF. Hist. anim. IV)

Ce qu'elle ne voyait pas en mal, elle le voyait en ridicule, et son ami Margency n'était pas excepté (J. J. ROUSS. Conf. x.)

Ce grand observateur Linneus est, à mon gré, le seul avec Ludwig qui ait vu jusqu'ici la botanique en naturaliste et en philosophe (J. J. ROUSS. ib. XII)

Voilà du moins comme je vois la chose (D'ALEMBERT Lett. à Voltaire, 2 juill. 1770)

Ne voir rien à, ne pouvoir rien juger, déterminer dans.

Vous ne verrez rien à votre destinée que lorsque votre famille sera toute ensemble (SÉV. 25 août 1680)

Voir tout en beau, se faire une idée riante, heureuse des choses qui se présentent.

Voir noir, avoir de fâcheux pressentiments.

Voilà ce que le coeur me dit ; et mon coeur voit souvent noir, et rarement faux (GALIANI Corresp. 2 févr. 1771)

Voir tout par ses yeux, ne s'en rapporter qu'à soi.

Et qui, seul, sans ministre, à l'exemple des dieux, Soutiens tout par toi-même et vois tout par tes yeux (BOILEAU Disc. au roi.)

Une étendue de connaissances qui fait que le prince voit tout par ses yeux (LA BRUY. X.)

Ne voir que par les yeux de quelqu'un, avoir une pleine confiance en ses paroles.

Le prince faible et ignorant ne verra que par les yeux d'un favori passionné, ou d'un ministre flatteur, inquiet et ambitieux (FÉN. Tél. XXI)

Absolument. Il voit juste, il voit faux, il voit mal, il voit bien dans cette affaire.

Souvent il voit mal, il se prévient (RICCOBONI Oeuv. t. VI, p. 130, dans POUGENS)

Mais, avant tout, il faudrait bien voir, je veux dire, voir sans préjugés, et voilà ce qui est difficile, surtout aux souverains (CONDILL. Traité des syst. 15)

À voir, si l'on juge, si l'on réfléchit sur. à voir la manière dont il est vêtu, on le croirait dans la misère.

Que croira-t-on de vous, à voir ce que vous faites ? (RAC. Andr. III, 1)

24. Fig. Ne voir que..., faire tout céder à une considération.

Ne considérez point si j'aime ou si l'on m'aime ; En matière d'honneur ne voyez que vous-même (CORN. Agés. II, 5)

Il enlève Dina, et ne voit plus que sa passion (MASS. Carême, Enf. prod.)

Mon époux, inflexible en sa fidélité, N'a vu que son devoir, et n'a point hésité (VOLT. Orphel. III, 3)

N'espérant plus de victoire entière, il [Napoléon] se résolut à une retraite précipitée ; depuis ce moment, il ne vit plus que Paris, de même qu'en partant de Paris il n'avait eu en vue que Moscou (SÉGUR Hist. de Nap. IX, 5)

25. Terme de pratique. Assigner pour voir dire et ordonner.... pour être présent quand on dira, quand on ordonnera.

26. Familièrement. Pour voir, pour exemple, pour faire comprendre.

Maître Jacques : Elle est faite.... elle est faite comme une cassette. - Le commissaire : Cela s'entend ; mais dépeignez-la un peu, pour voir (MOL. l'Av. v, 2)

Colombine : Oh ! je ne m'y fie plus. - Arlequin : Si fait, si fait, fiez-vous-y pour voir (MARIV. Surpr. de l'amour, III, 1)

Faites donc pour voir, se dit à celui qu'on défie.

Ayez recours, pour voir, à tous les détours des amants (MOL. G. Dand. I, 6)

Je voudrais bien, pour voir, que vous ne le trouvassiez pas bon ! (REGNARD Sérén. 8)

27. Faire voir, montrer. Il fit voir sa blessure au chirurgien.

La foi, qui pénètre jusqu'aux cieux, nous la [la reine] fait voir aujourd'hui dans cette bienheureuse compagnie (BOSSUET Mar.-Thér.)

Il suffit de lui faire voir en éloignement [à un jeune prince] le trône où il doit être assis (FLÉCH. Duc de Mont.)

Il [Pluton] a peur que ce dieu [Neptune].... D'un coup de son trident ne.... Et par le centre ouvert de la terre ébranlée Ne fasse voir du Styx la rive désolée (BOILEAU Longin, Subl. ch. VII)

Abner : De quel crime un enfant peut-il être capable ? - Mathan : Le ciel nous le fait voir un poignard à la main : Le ciel est juste et sage et ne fait rien en vain (RAC. Athal. II, 5)

Faire voir, faire visiter.

Il faudrait aussi voir ou faire voir M. de Bie, qui est le meilleur homme du monde (RAC. Lett. à Boileau, 30 mai 1693)

Faire connaître, démontrer.

Je veux dans un seul malheur déplorer toutes les calamités du genre humain, et dans une seule mort faire voir la mort et le néant de toutes les grandeurs humaines (BOSSUET Duch. d'Orl.)

Dieu fait voir aux rois, en leur retirant sa puissance, que toute leur grandeur est empruntée (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Par menace.

Je lui ferai bien voir à qui il se joue, à qui il a affaire, je lui ferai bien connaître, je lui apprendrai bien.... Et, pour prendre un époux, Je vous ferai bien voir que c'est à votre père Qu'il vous faut obéir, non pas à votre mère (MOL. Femm. sav. v, 2)

28. Laisser voir, montrer de manière qu'on entrevoie. Il m'a laissé voir qu'il ne serait pas éloigné de terminer cette affaire. Il a laissé voir ses ressentiments.

Je te laisse trop voir mes honteuses douleurs (RAC. Phèdre, I, 3)

Alors elle appréhenda de laisser voir son trouble (FÉN. Tél. I)

Laisser regarder.

C'était la marraine d'un roi, Dont elle créait les ministres, Braves gens, soumis à la loi, Qui laissaient voir dans leurs registres (BÉRANG. Pet. fée.)

29. À la bouillotte, je vois signifie : je joue le jeu.

30. Le médecin demande à sa cliente si elle voit, c'est-à-dire si elle a ses règles.

Cette femme ne voit plus l'époque de la vie où les règles cessent est arrivée.

31. Un beau venez-y-voir, voy.

VENIR, n° 43

31. .

32. Se voir, v. réfl. Se regarder soi-même. Se voir dans un miroir.

Fig. Avoir la vue de soi-même.

Nous nous voyons de trop près [pour connaître nos défauts] ; l'oeil se confond avec l'objet, et nous ne sommes pas assez détachés de nous pour nous regarder d'un regard distinct et nous voir d'une pleine vue (BOSSUET Sermons, Charité fratern. 2)

Se regarder mutuellement. Ils se voient avec étonnement. Ils se virent sans se reconnaître.

33. Se trouver ensemble.

Comment se sont-ils vus ? depuis quand ? dans quels lieux ? (RAC. Phèdre, IV, 6)

Ne vaudrait-il pas mieux cent fois se voir un seul instant et puis mourir ? (J. J. ROUSS. Hél. I, 34)

Se fréquenter.

Ils se voyaient depuis quelque temps avec assez d'honnêteté (FÉN. Tél. XIII)

Ces personnes ne se voient pas, elles sont en mauvaise intelligence, ou, seulement, elles veulent rester étrangères l'une à l'autre.

Dans le sens contraire. Je les ai réconciliés, et ils se sont toujours vus depuis. Nous nous voyons souvent.

Se voir signifie aussi avoir une rencontre, un duel.

Vadius : Je te défie en vers, prose, grec et latin. - Trissotin : Eh bien ! nous nous verrons seul à seul chez Barbin (MOL. F. sav. III, 5)

Si vous avez du coeur, nous nous verrons hors de la ville (BOISSY Franç. à Lond. sc. 17)

34. Être vu. Cette montagne se voit de loin.

D'où vient que les premiers chrétiens étaient si touchés des persécutions visibles, et que nous le sommes si peu des persécutions invisibles ? c'est que les unes se voyaient par les yeux du corps, et que les autres ne s'aperçoivent que par les yeux de la foi (NICOLE Ess. mor. 3° traité, ch. 5)

35. Fig. Porter un jugement sur soi-même.

On se voit d'un autre oeil qu'on ne voit son prochain (LA FONT. Fabl. I, 7)

Se figurer.

Je me voyais pendant un mois Courant pour disputer les voix (BÉRANG. Acad. et Cav.)

Juger, apprécier sa position. Se voir perdu. Se voir à la veille de perdre un procès.

36. Être jugé, apprécié, en parlant des choses.

Ne croyez pas que nous voyions si fort les choses autrement que vous ; tout ce qui touche la gloire se voit assez également par tout pays (SÉV. 15 déc. 1673)

37. Arriver, survenir. Cela se voit tous les jours.

Cela ne s'est jamais vu, ne s'est point encore vu, n'est jamais arrivé.Impersonnellement. Il se voit, il arrive, il se présente.

Il ne s'est jamais vu fille mieux élevée (BOURSAULT Fabl. d'Ésope, III, 1)

Il ne se voit rien où le goût attique se fasse mieux remarquer (LA BRUY. Disc. s. Théophraste.)

Il se voit, il est évident.

Il se voit donc que les sensations, d'elles-mêmes, ne font point partie de la nature spirituelle (BOSSUET Conn. v, 13)

38. Être, se trouver.

L'Océan étonné de se voir traversé tant de fois en des appareils si divers (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Tu céderas, ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté.... tu te verras attaquée dans tes murailles (BOSSUET Mar.-Thér.)

Lorsqu'on se voit tout d'un coup élevé aux places les plus importantes (BOSSUET le Tellier.)

Jamais plante ne se vit plus tôt couronnée de fleurs et de fruits que la princesse Anne (BOSSUET Anne de Gonz.)

Comme ils se virent rebutés, ils résolurent de passer malgré les Romains (FLÉCH. Hist. de Théodose, III, 63)

Junie.... S'est vue en ce palais indignement traînée (RAC. Brit. I, 3)

De sorte que Pierre se voyait maître, par ses armes et par les traités, du premier royaume de Cyrus (VOLT. Russie, II, 16)

Dois-je me voir toujours froissée par l'injustice de chacun ? (BEAUMARCH. Mère coupable, II, 11)

39. Se voir, suivi d'un verbe actif à l'infinitif, être ce qu'indique ce verbe.

Ce qui désespérait le plus de si braves hommes, c'était de se voir assommer comme des bêtes prises dans un piége, sans pouvoir venger leur mort (VAUGEL. Q. C. v, 4)

40. Se faire voir, se montrer.

Seigneur, s'il en décide, il se fait voir mon maître (CORN. Tite et Bér. v, 4)

Allons vous faire voir [au tribunal des maréchaux] (MOL. Mis. II, 7)

PROVERBES

Si vous ne le croyez pas, allez-y voir, se dit à une personne qui doute de ce qu'on lui dit.

J'aime mieux le croire que d'y aller voir, se dit d'une chose dont on doute, mais qu'on ne veut pas se donner la peine de vérifier.

Il, elle a vu le loup, voy. LOUP.

Qui ne l'a pas vu n'a rien vu, se dit par exagération et pour louer extrêmement quelque chose.

Va-t'en voir s'ils viennent, expression familière et moqueuse pour dire qu'on ne croit pas un mot de ce qui est annoncé, promis, raconté.Un Breton qui ne boit point, Un Gascon tout bête, Un Normand franc de tout point, Un Picard sans tête ; Va-t'en voir s'ils viennent, Jean, Va-t'en voir s'ils viennent (LAMOTTE Chanson faite aux eaux de Forges)

REMARQUE

1. On met le subjonctif après voir, quand voir est pris négativement ou interrogativement. Je ne vois pas qu'il s'en mette fort en peine. Voyez-vous qu'il s'en mette en peine ? Mais on dira avec l'affirmative, ou avec l'interrogation négative : Je vois qu'il s'en met en peine ; ne voyez-vous pas qu'il s'en met en peine ?

2. Des grammairiens distinguent ne voir goutte et n'y voir goutte ; le premier signifiant être aveugle, et le second ne pas voir par une cause accidentelle, par exemple dans l'obscurité.

3° Il vaut mieux dire voir clair que y voir clair. Cependant on trouve y voir clair : Ne dites pas : y voir clair, mais : voir clair. On pèche contre cet usage dans ces vers :Le lynx humilié, se traînant de son mieux, Tâche, pour y voir clair, de fermer les deux yeux (Almanach des muses, pour 1791, p. 102)

4. À la première personne je vois, les poëtes écrivent, pour la rime, je voi. Ce n'est pas une licence, c'est un archaïsme, ces premières personnes ne prenant pas d's dans l'ancienne langue.Sans doute il est sacré, ce livre dont je voi Tant de prédictions s'accomplir devant moi (L. RAC. Relig. ch. III)

5. Molière a fait voient de deux syllabes.De quoi vous fâchez-vous, pourvu que vos souhaits Se trouvent par mes soins pleinement satisfaits, Et voient mettre à fin la contrainte où vous êtes ? (MOL. le Dép. III, 7) Ceci est une ancienne prononciation, qu'on entend encore fort souvent. Aujourd'hui voient est d'une seule syllabe.

6. Quand on emploiera la locution : je lui ai vu faire cela, au lieu de : je l'ai vu faire cela, il faudra bien prendre garde à l'amphibologie des pronoms. Je lui ai vu donner un soufflet, peut signifier j'ai vu qu'on lui donnait un soufflet, et qu'il donnait un soufflet.

7. Au commencement du XVIIe siècle, Régnier a dit je voirois : Et ne la voiroit-on si fière ni si belle, Élég. III.

8.Il y a une façon de parler fort ordinaire parmi les bourgeois de Paris, et même parmi les courtisans qui ont été élevés dans la bourgeoisie, c'est lorsqu'ils disent : voyons voir, au lieu de dire voyons (CAILLIÈRES Bon et mauv. usage, II)

HISTORIQUE

XIe s.Se il ne pot [peut] derainet [prouver] par deux entendables homes del plaid, oant et veant, que il ne l'avrad dit.... (Lois de Guill. 28)L'ost des Franceis verrez sempres desfere (Ch. de Rol. IV)Desfi les en [je les défie pour cela], sire, vostre veiant (ib. XXIV)Je ne vus vei ; veied vus dame Deus (ib. CXLVII)

XIIe s.Cist virent les maus que l'en fesoit al pople de Juda (Machab. I, 2)Quant il se voit sor son cheval corsier (Ronc. p. 40)Et [il] voit venir cele gent paienor (ib. p. 44)Roilant vos niés [votre neveu] jamais ne vous verra (ib. p. 85)De vergogne [je] tressue quant de mes oils [yeux] le voi (ib. p. 199)La merciz m'est tant obscure, Que je ne la puis veoir (Couci, IV)Un petiz biens vaut mieux, si Diex me voie, Qu'on fait courtoisement, Que cent greignor fait eniousement (ib. XVI)Li doux semblant qu'en ma dame [je] veoie, M'ont plus grevé qu'el ne me veuille aidier (ib. XXI)Ne sai se jà [vous] verrés mais mon retor (ib. XXII)Le vieil Huon du Maine [vous] verrez premierement (Sax. XXI)Il ont veü du Mans la tour et le donjon (ib. XXII)Herupois sont mandé pour voir le vos devis [votre proposition] (ib. XXIV)Il ne verra passer le quint mois ne le quart.... (ib. XXIX)Il ert [sera] mis en prisun, ne verra mais sun pié (Th. le Mart. 35)E Heli fud lores de grant eage, de quatre vinz ans e dise-uit ; perdue out la veue, et gute ne vedeit (Rois, p. 16)Pur ço Saül, dès cel jur en avant, ne pout David de bon oil veer (ib. p. 70)

XIIIe s.Il estoit viels homs, et, se biaus ielx avoit en sa teste, si n'en veoit il goute (VILLEH. XL)Que le livre as histoires [il] me montra, où je vi.... (Berte, I)Danses, baus et caroles [vous] veïssiez comencer (ib. XI)[Elle] Bien voit qu'il l'ont traïe ct qu'il l'ont enganée (ib. XVI)Quant si bele [ils] la voient, prennent à lermoier (ib. XIX)Cil Dame Diex, fait-ele, qui haut siet et loin voit (ib. XXVIII)[Elle] Prist une chandelle, qu'on [car on] n'i pooit veïr (ib. CXXII)Par amitié s'entr'apeloient Oncle et neveu, quand se veoient (Ren. 170)Chascuns cler i verra (la Rose, 7236)Comment l'amant, sans nul termine, Prent congié d'amis et chemine, Pour savoir s'il pourroit choisir Chemin pour Bel acueil veïr (ib. 10046)Et par cel jugement pot on veir c'on pot bien perdre par delaler.... (BEAUMANOIR IX, 7)Tant getoit [le feu grégeois] grant clarté, que l'on veoit parmi l'ost comme se il feust jour (JOINV. 222)Il chevaucherent tant que il virent lor enemis aus yex (JOINV. 270)

XIVe s.Pource que il a peu veu d'experience, et si est plus tempté des desirs corporels (ORESME Éth. III)Hé Dieux ! ce dit Bertran, qu'est ce que je voi là ? Avez à vo voisin Englois si près de ça ? (Guesclin. 17387)Ahi ! Jherusalem, com il me doit peser Que li cristien t'ont ensi à gouverner ! E ! royne Calabre, bien i veïstes cler ! (Baud. de Seb. IV, 484)

XVe s.Philippe.... issit hors de son pavillon pour venir voir et mettre au voir [vrai] ce que la demoiselle disoit (FROISS. II, II, 192)Le duc de Bourgogne qui estoit sage froid et imaginatif, et qui sur ses besognes veoit ou long.... (FROISS. III, IV, 30)Le roi vint vers elle [Isabelle de Bavière].... et la regarda de grand maniere ; en ce regart plaisance et amour lui entrerent au coeur.... et si avoit grand desir du voir et de l'avoir (FROISS. II, II, 229)Nous esloignasmes nostre chemin, et fut nonne à l'endemain, avant que nous vissiemes les batailles (FROISS. II, III, 39)Donques ne doit il [le sage] femme prendre, Qu'à l'estude et à elle entendre Ne puet, ne à tous deux servir À sa femme et aux livres vir (FROISS. Poésies mss. f° 496)Quant vint à bouter en la mine, la tour fut toute inclinée comme on peut ancoirre voier (FENIN 1412)Il leur sembloit à voir que s'ils n'estoient cette nuit là logez en ladite ville, qu'ils seroient en grand danger (MATH. DE COUCY Hist. de Charles VII, p. 694, dans LACURNE)Et bailla la banniere de Nostre Dame, par droict d'armes, comme à celuy qui plus avoit vu.... à messire Pierre de Grassay (Bouciq. I, 30)Damoiselle, dist il, je suis esmeu comme ung simple homme, et qui peu ay veu et moins retenu (Perceforest, t. IV, f° 151)Et veoit [avait vue] ladite chambre sus la cour (LOUIS XI Nouv. XLIX.)

XVIe s.Ceste année, les aveugles ne voirront que bien peu, les sourdz oyront assez mal (RAB. Progn. Pant. 3)Adventuriers veissiez, en leurs ordres parquez, Tous prestz en ung moment de donner et chocquer (J. MAROT V, 140)Je diray, afin de n'estre veu [de ne paraître] examiner les choses si rigoreusement sans cause, que.... (DU BELLAY I, 22, verso.)Cyrus, qui veoit le dire de Solon confirmé par un si notable exemple.... (AMYOT Sol. 59)Sa sepulture se veoit encore sur la place de Magnesie (AMYOT Thém. 58)C'estoit une oeuvre singuliere et très digne de veoir [d'être vue] (AMYOT Aratus, 15)Tu vois (un dieu void tout) combien j'ay de tristesse (RONS. 141)Comme on void une estoile esmeue, Qui tombe, ou qui tomber est veue [paraît] (RONS. 428)....le peuple desarmé Aime tousjours son roy, quand il s'en voit aimé (RONS. 662)Toutesfois je ne voy par quel chemin je sorte, Tant la mort me rempestre au labyrinth d'amour (RONS. 198)Desplie le, et regarde voir que c'est (DESPER. Cymbal. 167)Mais ils se trompent, veu que.... (MONT. I, 70)Nous luy voyons forcer les regles de la nature (MONT. I, 105)Il gaigne sa vie à se faire veoir (MONT. I, 109)Au veu d'un chascun (MONT. I, 111)Les plus belles victoires que le soleil aye oncques veu de ses yeulx (MONT. I, 243)Pompeius le feut veoir et s'excusa de.... (MONT. I, 301)Je voiray, tu voiras, il voira, nous voirons, vous voirez, ils voiront ; on escrit aussi, je verray, tu verras (ROBERT EST. Gramm. franç. p. 60, dans LACURNE)Les anciens disent que, quand l'oeil voit ce qu'il n'a jamais vu, le coeur pense ce qu'il n'a jamais pensé (MONTLUC Mém. t. II, p. 504, dans LACURNE)Je sçay bien ce que j'en vis dire à Monseigneur [ce que j'entendis Monseigneur dire] (BRANT. Sur les duels, p. 326)

ÉTYMOLOGIE

Wallon, veï ; Bresse, vay ; franc-comtois, voë ; bourguign. voi ; picard, vir ; norm. veir, prononcé tantôt vére, tantôt vé ; provenç. vezer ; catal. veurer ; espagn. ver ; ital. vedere ; du latin videre ; comparez le grec ; goth. veita ; sanscr. vid.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VOIR. Ajoutez :

41. Fig. Ne voir qu'un étang, ne plus savoir où l'on en est ; comme qui dirait : ne voir qu'un brouillard.

D'Aguesseau, dans sa surprise [quand il reçut du régent les sceaux, aux Tuileries], ne vit qu'un étang, et ne se remit que dans son carrosse en allant chez lui avec les sceaux (SAINT-SIMON dans Scènes et portraits choisis dans les Mém. du duc de Saint-Simon, par Eug. de Lanneau, Paris, 1876, t. II, p. 147)

Le maréchal d'Estrées avait l'air stupéfait et de ne voir qu'un étang (SAINT-SIMON ib. t. II, p. 201)

Wikipedia

Voie

                   
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Voix.

Sur les autres projets Wikimedia :

   
               

Voir

                   
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Voire.
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir est le verbe relatif au sens de la vue.

Il peut également désigner :

  • Voir, une chanson de Jacques Brel
  • Voir, un journal culturel hebdomadaire gratuit québécois
    • Voir est aussi le nom d'une émission culturelle à Télé-Québec et qui est animée par Sébastien Diaz et par certains membres l'équipe du même journal[1].

  Notes et références

   
               

 

All translations of VOIE


sensagent's content

  • definitions
  • synonyms
  • antonyms
  • encyclopedia

  • définition
  • synonyme

Dictionary and translator for handheld

⇨ New : sensagent is now available on your handheld

   Advertising ▼

sensagent's office

Shortkey or widget. Free.

Windows Shortkey: sensagent. Free.

Vista Widget : sensagent. Free.

Webmaster Solution

Alexandria

A windows (pop-into) of information (full-content of Sensagent) triggered by double-clicking any word on your webpage. Give contextual explanation and translation from your sites !

Try here  or   get the code

SensagentBox

With a SensagentBox, visitors to your site can access reliable information on over 5 million pages provided by Sensagent.com. Choose the design that fits your site.

Business solution

Improve your site content

Add new content to your site from Sensagent by XML.

Crawl products or adds

Get XML access to reach the best products.

Index images and define metadata

Get XML access to fix the meaning of your metadata.


Please, email us to describe your idea.

WordGame

The English word games are:
○   Anagrams
○   Wildcard, crossword
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris is a curious tetris-clone game where all the bricks have the same square shape but different content. Each square carries a letter. To make squares disappear and save space for other squares you have to assemble English words (left, right, up, down) from the falling squares.

boggle

Boggle gives you 3 minutes to find as many words (3 letters or more) as you can in a grid of 16 letters. You can also try the grid of 16 letters. Letters must be adjacent and longer words score better. See if you can get into the grid Hall of Fame !

English dictionary
Main references

Most English definitions are provided by WordNet .
English thesaurus is mainly derived from The Integral Dictionary (TID).
English Encyclopedia is licensed by Wikipedia (GNU).

Copyrights

The wordgames anagrams, crossword, Lettris and Boggle are provided by Memodata.
The web service Alexandria is granted from Memodata for the Ebay search.
The SensagentBox are offered by sensAgent.

Translation

Change the target language to find translations.
Tips: browse the semantic fields (see From ideas to words) in two languages to learn more.

last searches on the dictionary :

2846 online visitors

computed in 0.390s

   Advertising ▼

I would like to report:
section :
a spelling or a grammatical mistake
an offensive content(racist, pornographic, injurious, etc.)
a copyright violation
an error
a missing statement
other
please precise:

Advertize

Partnership

Company informations

My account

login

registration

   Advertising ▼